Sortie de crise sanitaire : comment réagissent les chantiers producteurs de bateaux ?

Les dirigeants de Rhéa et Alubat nous présentent leur vision sur la sortie de crise pour leur chantier. Production, plan produit et salons, comment les chantiers vivent-ils et se positionnent-ils en attente de la reprise ? 

En cette période économique incertaine, il est légitime pour un dirigeant d'entreprise de résoudre les problèmes terre à terre du quotidien. Ainsi préserver un niveau de production minimal tout en garantissant à son environnement humain et économique, un cadre sécurisant est une obligation pour être en mesure de reprendre une activité normale le jour de la reprise.

En complément du quotidien, l'avenir des constructeurs de bateaux de plaisance repose aussi sur une présence commerciale active à travers un plan produit en évolution permanente et une présence sur les salons nautiques. BoatIndustry a questionné Rhéa et Alubat, deux constructeurs français de taille intermédiaire particulièrement actifs sur leur évolution produit.

Assurer la santé de ses collaborateurs et produire

Pour le chantier Rhéa, dans un premier temps la priorité a été de préserver l'intégrité physique de tous les collaborateurs. Il a donc fermé le 17 mars dès 12h ses locaux, pour reprendre le 30 mars avec une équipe légère. La production a repris afin de finir les bateaux en attente de livraison. Une reprise permise grâce à la mise en place de moyens et de procédures garantissant la distanciation et la non-propagation du virus. "Depuis le 20 avril le chantier a réintégré 100% de son effectif, le chantier continue de produire à 70 à 80 % de sa capacité", précise Alex Pinet Directeur Général du chantier.

De son côté Alubat, après une période de 15 jours d'arrêt de production, en a profité pour mettre en place de règles sanitaires et des procédures de protection des personnes. "Depuis cette date, le niveau de production a progressé modestement pour atteindre 85 %, l'objectif est de passer à 100% le 11 mai", annonce Hakim Rahmoun, Directeur général.

Pour ces deux chantiers, problème récurent reste le délai d'approvisionnement de certaines pièces, car quelques fournisseurs n'ont toujours pas rouvert.

Reprise des chantiers
Alex Pinet, Directeur Général de Rhéa

Tenir son plan produit

Pour Rhéa, la priorité première est de livrer avec un minimum de retard les commandes clients, puis de produire et préparer les nouveautés pour les salons d'Automne (Cannes et La Rochelle) qui généralement enchainent avec les salons de Paris et de Düsseldorf. "Rhéa continue le développement de son plan produit, mais attend de voir ce qu'il va se passer…", insiste son dirigeant.

L'approche est différente pour Alubat. "Le bureau d'étude moins sollicité par la production travaille à fond avec les architectes sur nos nouveaux projets, principalement l'évolution et le renouvellement de la gamme. Régulièrement sollicité pour des bateaux custom, Alubat en a profité pour mieux écouter les prospects et aussi se rapprocher du marché des bateaux professionnels", précise son dirigeant. Pour Alubat la période est propice pour travailler son offre produit.

Reprise des chantiers
Hakim Rahmoun, Directeur général d'Alubat

Les salons de rentrée

Le questionnement d'Alex Pinet de Rhéa est bien de savoir si les salons d'Automne seront maintenus et quelles seront les procédures à respecter, "car si l'on doit désinfecter un bateau après chaque visite, ce ne sera pas possible de tenir un salon".

Sur le sujet des salons, comme tous les acteurs, Hakim Rahmoun se questionne : "Alubat aimerait participer aux salons d'Automne. Mais s'ils sont annulés, nous allons sans doute prévoir un déploiement plus important au Nautic de Paris".

Préserver l'entreprise et ses valeurs

En cette période très particulière, Rhéa et Alubat semblent partager la même philosophie : produire des bateaux à l'unité et sécuriser l'outil de pour assurer un service de qualité au client. L'essentiel reste de protéger l'entreprise dans sa globalité à court terme et moyen terme : que ce soit sur le plan humain, technique et commercial.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...