Nautitech : le chantier de catamaran confirme négocier un plan de sauvegarde

Entrée du chantier Nautitech

Le constructeur de multicoques Nautitech a ouvert des négociations sur un plan de sauvegarde de l'emploi. Si la direction évoque l'épidémie de Covid-19 comme responsable des possibles licenciements, d'anciens salariés évoquent des difficultés antérieures.

Des négociations pour réduire l'effectif du chantier Nautitech

Un plan de sauvegarde de l'emploi est en cours de négociation entre la direction du constructeur de multicoques Nautitech et les représentants du personnel. Si la presse locale a fait écho de l'hypothèse de 60 licenciements, les parties prenantes ne confirment aucun chiffre. "De par la loi, ces discussions sont confidentielles. Le processus ne fait que débuter et l'objectif est évidemment de faire le moins de licenciements possible" indique Gildas Le Masson, directeur général de Nautitech.

Nautitech 46
Nautitech 46

Anticiper la crise du nautisme liée au Covid-19

La direction de Nautitech justifie la restructuration par les effets de la pandémie de coronavirus sur le marché de la plaisance. "Le confinement a créé une situation à partir de mi-mars qui a donné un coup d'arrêt aux prises de commande. On a eu quelques annulations marginales des bateaux en cours, mais en revanche une absence de nouvelles commandes pendant 3 mois à une période importante traditionnellement. Il y a eu notamment l'annulation du Salon du Multicoque de la Grande-Motte et sa clientèle internationale très qualifiée, ce qui a eu un fort impact. Le court terme n'est pas en jeu, mais on ne peut pas rester les bras croisés car le futur n'est pas celui qui était anticipé. C'est mon devoir de chef d'entreprise d'anticiper la baisse d'activité à venir dans l'année" précise Gildas Le Masson. Le responsable ne souhaite pas préciser ses hypothèses de baisse d'activité qu'il anticipe "très significative".

Gildas Le Masson, directeur général de Nautitech
Gildas Le Masson, directeur général de Nautitech

Des signes annonciateurs en interne

La justification par le Covid-19 ne satisfait pas tous les observateurs. Les annonces d'agrandissement régulièrement repoussé et les relations complexes avec le groupe Bavaria indiquaient pour certains une fragilité de Nautitech dans le marché en relatif ralentissement du multicoque. Un ex-salarié témoigne de l'esprit dans l'entreprise dès avant la pandémie. "Ce n'est pas vraiment une surprise. On sentait les difficultés. Les CDD n'étaient déjà plus renouvelés. Ce qui est étonnant est qu'il y a peu on annonçait un carnet de commande d'un an et aujourd'hui, sans annulation, on parle de 35 bateaux l'année prochaine contre 75 à 80 bateaux avant. Les difficultés ne viennent pas uniquement du problème du fournisseur de meuble et du Covid."

Nautitech sur les salons nautiques

Pour maintenir le cap commercialement, la direction souhaite participer aux salons nautiques. "Nautitech sera sur les salons nautiques d'automne, qui devraient avoir lieu, mais avec une formule différente, au vu de la probable baisse importante de fréquentation" conclut Gildas Le Masson

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...