Plastimo, embauches massives en 2017

Fabrication de gilets Plastimo

Une grosse commande va permettre à Plastimo de recruter 60 personnes en 2017. Une bonne nouvelle pour l'équipementier qui pérennise son usine de Lorient.

Un gros marché militaire

Plastimo vient d'engranger une commande de 240 000 poches pour gilets pare-balles auprès du groupe NFM, leader de la protection balistique militaire dans le monde. Ces équipements sont destinés à l'armée française. Si Plastimo est surtout connu pour ses produits destinés aux plaisanciers, l'entreprise lorientaise répond régulièrement à des marchés professionnels et militaires

Recrutement et pérennisation de l'usine

Afin de répondre à cette grosse commande, Plastimo va embaucher 60 personnes en couture. Elles viendront renforcer, au moins jusqu'en mars 2018, l'équipe de 107 salariés de l'Usine de Lorient-La Base. Un processus de recrutement est lancé en collaboration avec Audélor, l'agence de développement de Lorient.

Au-delà du contrat, Plastimo espère pouvoir garder la dynamique et pérenniser l'activité sur le site morbihannais. Yann Cornec, directeur Général de Plastimo, se félicite de cette évolution "L’équipe dirigeante est déjà à pied d’œuvre pour sécuriser les commandes suivantes potentielles et ainsi pérenniser le plan de charge et les emplois de l’usine de Lorient-La Base."

Reconnaissance du savoir-faire

C'est l'expertise acquise par Plastimo dans la plaisance qui est reconnue dans ce marché militaire. Les connaissances industrielles de l'entreprise dans les opérations de couture et soudure de toiles enduites, dont les radeaux de survie et les gilets de sauvetage sont les exemples emblématiques, sont à l'origine du contrat. Plaisance et marchés professionnels s'enrichissent mutuellement, avec la qualité comme point commun, explique Yann Cornec. "Les standards imposés par les organismes militaires sont draconiens, et satisfaire à leur cahier des charges nous conforte dans les processus rigoureux que nous appliquons dans notre usine certifiée ISO 9001. En fait, avec cette grosse commande, seul le produit est dépaysant pour nous, pas le niveau d’exigence ni les critères de qualité."

Plus d'articles sur les chaînes :

Morbihan
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...