Quilles de voiliers : Un rapport d'accident demande l'évolution des normes ISO

Le Tyger of London après son chavirage aux Canaries © Agustin Martin

Le rapport du bureau d'enquête britannique sur les accidents maritimes (MAIB) au sujet du chavirage du voilier Tyger of London met en lumière les faiblesses de sa quille. L'instance britannique voudrait faire évoluer les normes ISO et les directives européennes sur les bateaux de plaisance pour plus de sécurité.

Tyger of London : Un chavirage causé par un défaut de la quille du voilier

Le MAIB, Marine Accident Investigation Branch, autorité britannique en charge de l'étude des accidents en mer, a publié son rapport sur le chavirage du voilier Tyger of London. Le bateau britannique, un Comet 45 du chantier italien Comar, avait perdu sa quille en décembre 2017 au large de Tenerife. Les membres d'équipage avait ensuite été récupéré par un navire à proximité.

Les résultats de l’enquête ont révélé des défauts de fabrication de la quille en plomb et de son système de jonction avec le fond de coque, non conforme au plan.

Impossibilité de contrôle de la jonction coque-quille

L'architecture de la fixation de la quille au bateau est peu conventionnelle sur le Comet 45. Le plomb est solidaire d'une structure en tôle et en tiges d'acier inoxydable, soudée à une plaque horizontale. Celle-ci est ensuite boulonnée à la coque. Le contrôle visuel possible depuis l'intérieur du bateau est donc limité à la fixation de la plaque supérieure. Il est impossible de vérifier à flot l'état de la liaison du lest et de la plaque. Le MAIB met en garde les plaisanciers dont le voilier possède cette architecture et invite à un contrôle hors de l'eau par un expert après tout incident pour talonnage.

Appel à modifier les normes ISO sur les quilles de voiliers

Dès son 1er bulletin de sécurité suite à l'incident en 2018, le MAIB avait demandé à British Marine, le syndicat de l'industrie nautique britannique de porter une évolution des normes auprès du comité ISO. Il souhaitait que la fourniture aux plaisanciers de recommandations et procédures sur l'inspection des quilles, qui ne sont à ce jour que recommandées par les normes, soient rendue obligatoires. Le groupe de travail de l'ISO a préféré exiger des "informations sur les actions à mener suite au talonnage de l'embarcation."

Dans son nouveau rapport, le MAIB insiste à nouveau sur la nécessité d'instaurer des règles pour sensibiliser les plaisanciers à la surveillance de la fixation des quilles.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...