Chantier du Guip, l'actionnariat évolue pour se projeter

Louis Mauffret, Tegwen Mauffret, et Yann Mauffret

Connu et reconnu pour son savoir-faire en matière de restauration et construction de bateau en bois, le chantier du Guip se restructure par une nouvelle répartition de l'actionnariat et prépare l'avenir.

Depuis près de 40 ans à la tête du chantier avec son associé brestois Yann Mauffret, Paul Bonnel quitte l'entreprise pour un repos bien mérité et cède ses parts. Yann Mauffret conserve la gérance et deux nouveaux actionnaires entrent au capital. Déjà présent dans le chantier Tegwen Mauffret, le fils de Yann Mauffret, et Louis Mauffret se partagent les actions de Paul Bonnel pour entrer chacun à hauteur de 25 % du capital. Tous deux travaillent déjà au chantier.

Dans cette nouvelle structure, Tegwen aura la responsabilité de la construction-restauration et Louis aura la charge de la partie financière et administrative.

Chantier du Guip
Chantier du Guip

"Ce projet d'évolution a commencé à prendre forme en 2009, travail de longue haleine et anxiogène pour les dirigeants, les statuts ont été revus", précise Louis Mauffret, "cela a nous permis de maintenir une dynamique positive".

Pour des raisons logiques, Louis Mauffret et les nouveaux actionnaires ont pris la décision de déplacer le siège social à Brest, site le plus important du Chantier. "En effet, le site de Brest représente environ 80% de notre activité." Le site historique de l'Ile aux Moines est conservé et poursuit sa propre activité.

Chantier du Guip
Chantier du Guip

L'organisation n'évolue pas. À 60 ans pour Yann Mauffret et 55 ans pour Louis Mauffret, tous deux continuent à préparer l'avenir du chantier. Souhaitons toute la réussite à cette nouvelle équipe dirigeante.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...