Interview / Sextant Centrale, une coopérative au service des clubs nautiques

Essais Sextant Centrale

Le directeur de la centrale d'achat de matériel nautique Sextant Centrale, Joran Le Bars, nous dresse le portrait de cette structure, devenue incontournable dans la voile légère.

BoatIndustry : Pouvez-vous nous rappeler l'histoire de Sextant Centrale ?

Joran Le Bars : Sextant Centrale a été créé par des clubs breton pour l'achat groupé de matériel pouvant aller du bateau au moteur de sécu en passant par les combinaisons, les gants ou le matériel électrique. Fondée comme association en 1993, Sextant Centrale a évolué au fur et à mesure qu'elle grossissait. Après un passage en SARL, Sextant Centrale est devenue une Société Coopérative d'Intérêt Colletif (SCIC) depuis 2014. Ce statut correspond pleinement à la philosophie de la structure.

BI : A quelle clientèle vous adressez-vous ?

JLB : Le portefeuille client est de 300 structures de type club de voile ou équivalent, principalement en Bretagne pour des raisons historiques, mais également dans toute la France. Le réseau s'étend par le bouche à oreille et également au gré du déplacement des moniteurs d'une structure à l'autre. S'il est satisfait, il revient nous voir.

Il n'est pas nécessaire d'être sociétaire de la SCIC pour acheter à Sextant Centrale.

BI : Comment les matériels vendus sont-ils choisis ?

JLB : La centrale est au service des clubs. La nouvelle structure de SCIC a pour avantage de pouvoir impliquer au mieux les clients qui le souhaitent dans son fonctionnement. Les 40 sociétaires participent à la vie de la structure et notamment aux commissions pour la sélection du matériel.

Le volume acheté par Sextant permet également de peser dans les discussions et de développer en collaboration avec les fabricants des produits qui répondent au mieux aux besoins spécifiques de l'usage en club nautique, généralement très rude pour le matériel.

Les essais annuels aident également au choix

BI : Pouvez-vous nous en dire plus sur ces essais ?

JLB : Une fois par an, quasiment depuis la création, des essais sont organisés pour tester le matériel proposé à nos clients. Invités dans un club différent chaque année, cela prend la forme d'un mini-salon où les cadres et moniteurs peuvent tester le matériel exposé. Tous les clubs de notre base client et l'ensemble des fournisseurs de la coopérative sont invités. De nouveaux fournisseurs peuvent également être admis après étude de la commission technique.

Les essais ont généralement lieu à l'automne, après la Toussaint, lorsque les clubs sont encore ouverts mais moins actifs. En 2016, les essais ont lieu à Lesconil les 3 et 4 novembre.

BI : Combien de salariés emploie Sextant Centrale ?

JLB : Aujourd'hui 4 personnes travaillent chez Sextant : 1 magasinier, 1 assistante commerciale, 1 comptable et moi-même comme gérant. Nous sommes tous très polyvalents étant donnée la légèreté de la structure.

BI : Quel est votre chiffre d'affaires ?

JLB : Le chiffre annuel est d'environ 1,2 à 1,3 M€ par an, réparti environ à égalité entre bateaux et matériels. On peut noter une baisse des investissements et un déplacement vers l'achat de produits pour entretenir et faire durer le matériel ancien.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...