Lyophilise&Co, un web business gastronomique

Clara (commerciale) et Ariane, la fondatrice de Lyophilise&Co © Bateaux.com

L'entreprise bretonne basée à Lorient Lyophilise&Co a su s'imposer en une dizaine d'années comme le spécialiste du repas outdoor. Si l'intention première de son activité est d'approvisionner les navigateurs professionnels, elle intéresse pourtant d'autres clients. S'en suit alors un développement rapide.

Le spécialiste du repas outdoor

Créée en 2010, l'entreprise bretonne Lyophilise&Co s'est rapidement installée en tant que spécialiste du repas outdoor. Grâce à l'aide de la communauté d'agglomération de Lorient, elle s'installe au cœur de la course au large, au sein de l'ancien bâtiment Groupama Team France à Lorent la Base. Si au lancement de son activité, Ariane Pehrson compte fournir des repas lyophilisé et appertisé aux navigateurs professionnels de Lorient La Base, elle s'aperçoit rapidement du potentiel de son activité.

Car les commandes — majoritairement passées sur son site Internet — proviennent de toute la France.

"On s'est très vite rendu compte qu'il fallait mettre les moyens et on a investi de manière importante dans un nouveau site web performant en 2011-2012. Nous avons été soutenus par des business angels, des plateformes d'initiatives, la fondation Guyomarc'h et l'agglomération. Ça nous a aidés à nous projeter, car les banques étaient réticentes à invertir sur le web. Nous avons eu de la chance d'être soutenus et nous avons réalisé plusieurs levées de fonds pour accélérer notre développement et prendre de l'avance sur la concurrence à venir" nous explique la fondatrice de Lyophilise&Co.

Avitaillement de Safran (Morgan Lagravière) © François Van Malleghem

Une activité essentiellement tournée vers le web

Aujourd'hui — en 2019 —, Lyophilise&Co propose plus de 1 300 références sur son site Internet et avitaille l'ensemble de la flotte de la Volvo Ocean Race (sur les deux dernières éditions). 70 % du chiffre d'affaires provient de la boutique en ligne. "On travaille sur toute l'Europe, et même hors Europe. On expédie sur une cinquantaine de pays." Sept personnes travaillent dans l'entreprise, cinq à temps complet et deux à temps partiel et le chiffre d'affaires est en moyenne de 1,4 million d'euros, le nautisme variant de 35 à 40 % en fonction des années où se déroule la Volvo Ocean Race.

Sa clientèle se compose de navigateurs, mais aussi de sportifs en tout genre — cyclistes, marathoniens, alpinistes et même sportif du dimanche. L'entreprise travaille également avec de nombreuses institutions et organisations étrangères.

Pour abriter son stock — certes léger, mais volumineux — qui ne cesse de croître, Ariane fait construire deux bâtiments au cœur de Lorient La Base, dont un sera le nouveau siège de son entreprise à l'horizon 2020. " On pourrait avoir plus de matériels et de référence."

L'entreprise cherche aussi à se développer à l'export, et notamment auprès des pays européens anglophones. Elle travaille déjà avec l'Allemagne, la Suède, la Hollande, et l'Angleterre, mais aussi beaucoup avec l'Espagne. Lyophilise&Co propose d'ailleurs des versions espagnoles et anglaises de son site de vente.

Les étals de Lyophilise&Co ©Bateaux.com

Une activité pas si saisonnière

Si sur une population de marins, l'activité est saisonnière, l'élargissement de la clientèle augmente la période de commandes. "L'activité s'étend principalement de mars à août, avec un gros pic l'été puisque le grand public se greffe à notre cible. Ça se calme fin octobre, avec une période plus creuse jusqu'en février, mais c'est de moins en moins vrai. On travaille de plus en plus avec des institutions ou les forces de l'ordre pour les préventions de crise : les cyclones dans les îles, les risques de rupture d'approvisionnement, les délégations européennes dans différents pays, etc.."

"Notre spécialisation reste le lyophilisé même si on a développé l'appertisé suite à des demandes. Notre objectif est de proposer ce que l'on ne trouve pas ailleurs en termes de produits longue conservation. Quant à notre cœur de cible, ça reste les marins. Ils sont notre priorité et c'est pour ça que nous investissons à Lorient. Notre réseau est solide et nous profitons les uns et les autres de nos échanges. C'est d'ailleurs de cette manière que nous avons référencé la partie matériel (réchaud, contenant isotherme, thermos, etc.). Ils sont force de proposition."

Les étals de Lyophilise&Co ©Bateaux.com
Plus d'articles sur les chaînes :

Morbihan
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...