Incidence Sails : La voilerie rochelaise déménagera en 2020

Vue des futurs bâtiments d'Incidence Sails à La Rochelle

La voilerie rochelaise Incidence Sails va quitter le port des Minimes. Eric Ohlmann, son directeur général, nous présente l'avancement des travaux du nouveau bâtiment et les détails du déménagement.

De nouveaux bâtiments pour Incidence Sails à La Rochelle

Installée à proximité du port des Minimes depuis plusieurs années, la voilerie rochelaise Incidence Sails va bientôt déménager. L'entreprise fait construire un nouveau bâtiment de 3 000 m² à proximité de la société sœur Incidence Technologies qui fabrique et développe les matériaux pour les voiles à Périgny, en banlieue rochelaise. "Nous aurons un plancher de 1500 m² d'un seul tenant, soit 50 m x 30 m et 70 mètres de diagonale. Au-dessus, il y aura 2 niveaux de 700 m² pour les opérations de préparation et découpe en amont de la fabrication finale de la voile" détaille Eric Ohlmann, directeur général d'Incidence Sails. L'ensemble de l'opération représente un investissement de 3 M€ pour l'entreprise qui devrait emménager dans ses nouveaux locaux en janvier 2020.

Travaux de la nouvelle voilerie Incidence Sails de Périgny

Une nouvelle voilerie plus confortable et ergonomique

L'ensemble de la production rochelaise de voile d'Incidence Sails va déménager, libérant les locaux des Minimes dont l'entreprise n'était que locataire. Le nouvel outil a été pensé pour optimiser le travail. "On va certes gagner une centaine de mètres carrés, mais on gagne surtout en fonctionnalité, avec le plancher d'un seul tenant. Aujourd’hui, le plancher était en 2 parties avec des poteaux, ce qui n'est pas idéal pour manipuler de grandes voiles. On a aussi repensé l'ergonomie des postes de travail pour le confort des salariés" explique Eric Ohlmann.

L'actuel plancher est encombré de poteaux

Recruter des maître-voiliers

A terme, le nouveau plancher permettra à l'entreprise d'employer entre 60 et 70 personnes avec 2 équipes en 2/7. Incidence Sails prévoit donc d'embaucher du personnel dans les mois à venir et travaille sur le volet formation pour pérenniser la filière. "Aujourd'hui, il y a 40 personnes en production pure en saison. On a pour objectif de passer à 45/50 d'ici la fin de saison et une dizaine de plus l'année prochaine. Le problème, c'est qu'il n'y a pas réellement de formation, hormis les Ateliers de l'Enfer qui ne fournissent pas assez de monde. Nous travaillons avec la région pour mettre en place un cursus." indique le dirigeant d'Incidence Sails.

Réflexion sur la réparation de voiles aux Minimes

En quittant son site actuel, Incidence Sails s'éloigne du port de plaisance et des pontons. Le service de réparation des voiles pourrait en pâtir. "Nous réfléchissons sur la prise éventuelle d'un local avec un partenaire sur le port des Minimes pour y faire de petites réparations. Cela n'est pas tranché." conclut Eric Ohlmann.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...