Interview / Grand Pavois : Alain Pochon explique le calendrier et les enjeux du salon nautique

Alain Pochon, président de Grand Pavois Organisation

Nouvelles dates, évolutions et positionnement dans le calendrier de la rentrée nautique... Alain Pochon évoque avec BoatIndustry les actualités du Grand Pavois, le salon nautique de La Rochelle.

Après l'annonce du changement de dates du Grand Pavois en 2020, supprimant le lundi de clôture au profit d'une ouverture anticipée le mardi, nous avons fait le point sur la situation du salon nautique rochelais avec Alain Pochon, président de Grand Pavois Organisation.

Vous avez annoncé un changement des dates du Grand Pavois en 2020 et la suppression de la journée du lundi. Quelles en sont les raisons ?

Avant, le lundi était traditionnellement la journée des commerçants. Cela a disparu car désormais, ils travaillent tous les jours. Aujourd'hui, beaucoup d'exposants partent et rangent dès le lundi. C'était devenu une journée presque morte. Cela ne devrait pas changer beaucoup sur les ventes qui se reporteront logiquement sur le dimanche. Le Grand Pavois est un salon d'achats de bateaux coup de cœur, avec des ventes tous les jours.

Qu'en est-il de la proximité avec le Cannes Yachting Festival comme c'était le cas en 2019 ? Les éditions 2020 seront plus éloignées.

Il y a toujours eu la volonté de se décaler par rapport à Cannes car nous avons des exposants communs. Mais le Grand Pavois ne peut avoir lieu avant le 10 septembre car il y a d'autres manifestations à La Rochelle et les moyens techniques de la municipalité ne sont pas disponibles. En plus, le port de Minimes perdraient trop de clients. D'autre part, il y a le problème des marées. Nous avions mené des études de déroctage pour accueillir des bateaux à fort tirant d'eau dans les bassins des minimes par grands coefficients de marée. Les budgets de 2 à 2,5 M€ étaient trop élevés pour le collectivités. Malheureusement, quand les dates sont proches de Cannes à cause des coefficients, il restera un problème car il n'y aura qu'une seule journée de battement pour les exposants avant l'ouverture du mardi.

Quel bilan dressez-vous du Grand Pavois 2019 ?

C'était une bonne édition avec de nombreux bateaux vendus. La proximité avec le Cannes Yachting Festival a entraîné une moindre fréquentation de la clientèle parisienne. Il y avait également un attrait du nouveau salon voile à Cannes. Nous avions également eu la volonté en 2006/2008 de lancer un salon sur 2 sites avec les multicoques et les grosses unités dans le bassin des chalutiers, proche du centre-ville. Avec la crise, nous avons laissé passer l'occasion et je le regrette, même si cela pose des problèmes d'organisation, notamment pour les chantiers généralistes qui doivent gérer 2 stands.

Quels sont les changements prévus en 2020 ?

Nous allons poursuivre les évolutions, en gardant la nouvelle entrée par le bout du hall des équipementiers et en améliorant les navettes. Le grand Hall B, celui des services, va disparaître. Il sera transformé en plusieurs petits villages. Cela permettra de libérer de l'espace sur les terre-pleins pour l'exposition à terre des petits bateaux, comme le demandent les chantiers. En effet, le coût pour eux est moindre et les bateaux neufs, non mis à l'eau, sont directement revendables.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Bob Tuffnell - 1 mois
Faudrait surtout améliorer le parking pour les visiteurs, car le Parc des Expositions était trop loin, mal signalé et le détour des navettes par le Vieux Port faisait perdre une heure de visite sur ma journée au Grand Pavois. Parlant pas du trajet interminable à pieds, entre l'arrêt de bus, et le parking.
Ajouter un commentaire...