Capt'n Boat veut aider les skippers professionnels à ré-embarquer

CataVoile 29 - Morgat

La plateforme de mise en relation Capt'n Boat va soutenir les marins de la plaisance professionnelle à retourner sur l'eau après le déconfinement. Convoyages, livraisons de bateaux neufs... Laurentine Simonet nous explique l'opération que va lancer l'entreprise pour dynamiser la reprise.

Une plateforme dédiée aux skippers professionnels

La plateforme internet Capt'n Boat est née en décembre 2019. Elle met en relation des marins de plaisance et skippers professionnels diplômés avec les clients en quête d'équipage. Le skipper crée un profil regroupant ses informations personnels, ses expériences et ses diplômes. Les propriétaires de bateaux, professionnels ou plaisanciers particuliers, peuvent également publier des annonces spécifiant la mission proposée, les ports de départ et de destination, ainsi que le planning de réalisation. Un algorithme leur suggèrent alors des profils. "On a aujourd'hui environ 550 skippers de la base de données. On a profité de la baisse d'activité liée au confinement dû au Covid-19 pour encore améliorer l'efficacité de l'algorithme. Nos clients sont par exemple des loueurs de bateaux qui souhaitent déplacer leur flotte selon la saison, ou des professionnels pour des convoyages de chantier à chantier. Il y a également des particuliers en recherche de coaching, même si nous insistons actuellement sur le développement de la clientèle professionnelle" précise Laurentine Simonet, chargée de communication de l'entreprise.

Soutenir la reprise de la plaisance professionnelle suite au confinement

Comme l'ensemble de l'économie, les marins de plaisance ont été durement touchés par les conséquences du confinement imposé et l'arrêt de la navigation. "On a constaté une baisse d'activité avec un trafic sur le site divisé par 2, qui s'explique bien sûr par la fermeture des ports et l'interdiction de navigation des professionnels comme des particuliers, mais depuis fin avril des annonces ont été publiées. Les gens semblent préparer la sortie du confinement. C'est une bonne nouvelle !" se réjouit Laurentine Simonet.

Si la jeune entreprise a subi le ralentissement de la navigation, elle compte retrouver la dynamique acquise dans les 1ers mois de 2020 grâce à des opérations commerciales. "Nous allons supprimer les frais de service jusqu'en juin. La commission passera de 18% à 10% qui couvrent les frais de banque et d'assurance" précise la responsable de communication.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...