Tiwal fête son 500ème bateau livré

500 dériveurs gonflables livrés. L'occasion de faire le point sur le développement de Tiwal. Marché, perspectives et développements.

500 Tiwal 3.2 en moins de 4 ans

La société Tiwal, fondée en 2012 par Marion Excoffon et Emmanuel Bertrand, fête aujourd'hui la livraison du 500ème Tiwal 3.2. Ce dériveur gonflable, qui tient dans un coffre de voiture, a rencontré un succès incontestable en l'espace de 4 ans. Les ventes ont doublé ces derniers mois.

Maîtrise de la fabrication

Les bateaux sont entièrement assemblés dans les locaux de la société à Vannes. Comme assemblier, Tiwal a conçu et fait réaliser les pièces sur ses plans par différents sous-traitants, à l'image de la structure aluminium où elle choisit chaque intervenant pour la découpe, le perçage, l'anodisation... Elle est ainsi en mesure de contrôler au mieux la qualité du produit fini.

Si le flotteur est produit en Chine, structure aluminium et safran sont réalisés en Bretagne.

Une clientèle internationale

Le chiffre d'affaire de Tiwal a atteint 1 M€ en 2015, dont 65 % à l'export. La société dispose de représentants dans de nombreux pays et d'une filiale aux Etats-Unis depuis 2014. Au vu des bons résultats outre-atlantique, Marion Excoffon nous indique que la structuration de l'offre et le développement du marché US seront une des priorités pour 2017.

De nouveaux marchés

Si aujourd'hui, les utilisateurs sont principalement des particuliers, de nouvelles tendances se dessinent. Tiwal a fourni plusieurs dériveurs pour des yachts désireux d'offrir un petit voilier à ses passagers en charter, comme divertissement au mouillage. Tiwal, le toy gonflable pour votre yacht, une information qui circule et ramène régulièrement de nouveaux clients.

Autre axe de développement pour Tiwal, les écoles de voile sont un débouché en cours d'étude. L'UCPA proposera le bateau cet été sur son centre de Bombannes (33). Les retours d'expérience seront précieux pour définir la stratégie commerciale et les éventuelles adaptations techniques nécessaires.

Nouveau bateau à l'horizon 2018

Un deuxième modèle devrait venir compléter l'offre à l'horizon 2018. Affaire à suivre...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...