Vendée Globe, le Souffle du Nord, un mécénat solidaire.


Hors du sponsoring classique, l'association le Souffle du Nord soutient Thomas Ruyant pour le Vendée Globe. Explications sur un financement au modèle plus social qu'économique.

Projet Imagine, une ONG engagée

Première image visible sur l'IMOCA de Thomas Ruyant, le colibri géant est le symbole de l'ONG Projet Imagine. Fondée par la journaliste Frédérique Bedos, elle réalise des reportages vidéos pour promouvoir les initiatives solidaires et constructives des " héros " anonymes du quotidien. Ils sont à l'image du colibri, seul oiseau qui selon la légende apporte inlassablement un peu d'eau avec son bec pour éteindre les incendies au lieu de s'enfuir...

Le Souffle du Nord, l'ancrage nordiste

L'association Souffle du Nord a été créée pour promouvoir des actions solidaires dans le Nord, dans tous les domaines. Séduite par le projet Imagine et par celui de Thomas Ruyant dans sa course autour du monde sans escale, elle a décidé de soutenir deux actions en une. Ainsi est né, " Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine ", nom complet du défi du skipper nordiste sur le Vendée Globe.

1200 mécènes anonymes

Atypique parmi les écuries du Vendée Globe, le Souffle du Nord ne porte aucune marque. En effet, ce sont plus de 1000 particuliers et 165 entreprises mécènes , ainsi que des institutions qui ont décidé de soutenir le projet de Thomas Ruyant, sans bénéficier en retour d'aucune visibilité extérieure. L'objectif unique est la promotion de l'engagement humain dans la société.

Aucun ticket d'entrée n'est demandé aux mécènes. Une société de deux personnes a pu verser 50 € alors que de plus grosses structures apportent plus de 100 k€.

Un budget TTC…

Si le team du Souffle du Nord bénéficie de nombreux partenariats techniques, il estime en valorisant ceux-là au prix d'achat, avoir levé un budget d'environ 2,5 M€ TTC en deux ans. Par rapport aux grandes écuries, montées en société, il est important de noter que le budget est ici TTC et non HT… Celui-ci représente 95 % de celui de l'association Le Souffle du Nord.

Une communication innovante

Avec un budget limité, le Souffle du Nord mise sur ses supporters et les réseaux sociaux pour diffuser des images comme la vidéo en fin d'article.

3 piliers pour construire après le Vendée Globe

Le projet repose sur 3 axes :

  • sportif en transmettant des émotions au public
  • solidaire en promouvant l'engagement
  • régional en mettant en lumière le nord de la France

Si le Vendée Globe est pour l'association un tremplin porteur, l'objectif est de permettre la création d'un socle de mécènes fidèles pour monter d'autres actions dans le futur. Le Souffle du Nord entend continuer à mener des actions sociales dans le Nord après la course et promouvoir l'engagement citoyen et solidaire, grâce à ses nombreux supporters.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Sponsor au Vendée Globe

Pourquoi Goïot embarque avec Jean Le Cam sur le Vendée Globe

Bureau Vallée et le Vendée Globe "d'un autocollant, on arrive à financer un IMOCA à foils."