Connected Rope, l'alarme de mouillage bientôt commercialisée

Installation de la Connected Rope sur une chaine de mouillage de voilier

Mise sur le marché imminente pour la Connected Rope, dispositif d'alarme anti-dérapage d'ancre. L'occasion de faire le point avec Baptiste Corvey-Biron, responsable commercial du fabricant Largowind, sur le développement de l'entreprise et ses objectifs.

Une alarme pour dormir sereinement au mouillage

Largowind a été créé en avril 2016 par Mathilde Argaud sur la base d'une idée, celle de créer une alarme de mouillage connectée. Un an plus tard, la Connected Rope existe. Il s'agit d'un boîtier étanche contenant un capteur de tension. Reliée par deux bouts, d'un côté au bateau et de l'autre à la chaîne du mouillage, la Connected Rope transmet une alerte via le réseau bluetooth lorsqu'elle détecte une forte variation de tension, synonyme de dérapage du bateau. " L'intérêt est que nous utilisons directement l'information sur la tension de l'ancre et non, comme les solutions existantes, une position GPS, moins précise et dépendant de la connexion au réseau. Avec la Connected Rope, le plaisancier peut dormir tranquillement au mouillage." indique Baptiste Corvey-Biron, responsable commercial de Largowind.

Dispositif Connected Rope

Des essais sont en cours pour une transmission sur le réseau mobile 2G/3G, afin que l'alarme soit transmise lorsque l'on quitte le bord pour une promenade à terre.

Commercialisation en 2018

Le produit a aujourd'hui été testé sur différents bateaux dans plusieurs conditions. Des pré-ventes vont être lancées en novembre 2017, pour une mise sur le marché au 2e trimestre 2018. Le prix public indicatif de vente pour l'utilisateur final est annoncé à 800 € TTC. La cible visée est le plaisancier, propriétaire de bateau entre 6 m et 20 m. La distribution se fera à la fois en direct et via le référencement, déjà en cours, chez les gros réseaux de magasins d'accastillage.

Mouillage forain

Levée de fonds luxembourgeois

Largowind a été créé par des français, au Luxembourg. "Nous avons pu bénéficier d'importantes subventions grâce à un accélérateur de start-up du Grand Duché, ce qui explique notre installation au Luxembourg." explique Baptiste Corvey-Biron. "Nous levons actuellement des fonds pour le développement de Largowind avec un objectif de 300 000 €, qui pourront être doublés, sous conditions, grâce à un programme public luxembourgeois. Nous sommes néanmoins attachés à la France et les Connected Rope seront certainement fabriquées dans l'Hexagone. Un bureau de liaison pour la commercialisation est également situé en France."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...