Grande plaisance : le pavillon français RIF en forte progression

Yachts au port d'Antibes

Le pavillon français trouve sa place auprès des yachts et de la grande plaisance. Fabien Raffray, en charge de la plaisance au sein du Registre International Français (RIF), nous en explique les raisons.

Forte progression des yachts sous pavillon RIF

La flotte de navires de grande plaisance immatriculée auprès du Registre International Français (RIF) enregistre une importante augmentation. "Ils sont désormais 65 yachts pavillonnés et j'ai une dizaine de dossiers de bateaux en cours. Il s'agit le plus souvent de transferts de pavillon pour les grosses unités, mais également de navires en construction neuve. On assiste à une forte demande, avec une bonne saison des bateaux exploités en charter." se réjouit Fabien Raffray, adjoint au responsable du RIF.

Fabien Raffray, en charge de la grande plaisance au RIF

Une évolution réglementaire favorable

L'abaissement de la limite de taille à 15 mètres pour l'accession au pavillon RIF en grande plaisance dans la loi Leroy pour l'économie bleue a eu un effet de seuil favorable indique Fabien Raffray. "Il y a beaucoup de catamarans en construction dans la tranche des 20 à 21 mètres. Les fabricants sortent des modèles de plus de 60 pieds qui représentent un vivier intéressant de navires avec équipage. Ce sont souvent des primo-accédants qui pensent déjà à leur prochain bateau qui sera plus gros. On peut ainsi anticiper une croissance de la taille moyenne des bateaux sous pavillon RIF."

Alegria 67 de Fountaine-Pajot

Au-delà du pavillon français, la législation sur la grande plaisance et le charter évoluent. Si les organisations professionnelles n'ont pas obtenu gain de cause sur toutes leurs revendications cet hiver, les aménagements des exigences sur la résidence des équipages ont permis de limiter les dégâts.

Le RIF s'agrandit et s'organise

Le guichet unique du RIF, basé à Marseille, continue d'évoluer pour faire face à l'augmentation du nombre de navires immatriculés. Afin de devenir réellement le seul point d'entrée, il est en passe de pouvoir délivrer les visas de reconnaissance pour les équipages et de traiter les demandes de dérogation. L'équipe du RIF compte 6 personnes, dont une dédiée à la grande plaisance. "Globalement, on essaye de prendre ce qu'il y a de bien dans le shipping" explique Fabien Raffray. Un agent supplémentaire est en cours de recrutement pour assurer le suivi technique des navires de moins de 24 mètres.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...