Neel Trimarans, un nouveau bâtiment pour accélérer la production

Le nouveau bâtiment de Neel Trimarans

Neel Trimarans démarre la production du Neel 47 dans son nouveau bâtiment. L'occasion de faire un point avec Barbara Bruneel sur la croissance de l'activité et les enjeux commerciaux et industriels.

De nouveaux bâtiments pour les nouveaux voiliers

Comme annoncé en 2017, la croissance de Neel Trimarans s'est traduite en 2018 par l'ouverture d'une nouvelle nef, attenante au chantier initial sur le plateau nautique de La Rochelle. Le nouveau bâtiment permet au constructeur de multicoques d'organiser sa production pour faire face à une demande en augmentation et au succès du futur 47 pieds. "Une vingtaine de bateaux ont déjà été vendus avant le lancement." se félicite Barbara Bruneel, en charge de la communication du chantier.
La coque du Neel 47, dont le prototype sera mis à l'eau fin janvier 2019, était en cours de fabrication lors de notre visite de ce nouveau hangar, qui double la surface du chantier. L'ancienne nef restera dédiée aux Neel 45 et Neel 51, tandis que la production du 65 pieds se poursuivra dans les locaux du chantier TechniYachts Pinta, récemment racheté. Tandis que la cadence de production des précédents modèles est de 6 semaines, celle de fabrication du Neel 47 devrait atteindre 3 semaines.
Un bâtiment de bureau est également en cours de livraison pour accueillir l'ensemble des fonctions de support.

La location comme levier de vente aux particuliers

L'entreprise a déjà recruté deux nouveaux commerciaux pour étoffer sa force de vente. Une de ces recrues aura pour mission de travailler en particulier le marché du charter, outil efficace pour développer le marché des particuliers. "Le Neel 45, assez adapté au marché du charter, va perdurer, malgré l'arrivée du Neel 47. On a noté un effet positif des bateaux en location, car elle permet aux prospects d'essayer le trimaran en Méditerranée et aux Antilles avant d'acheter." explique Barbara Bruneel.

Le défi du recrutement

Depuis le rachat de TechniYachts Pinta, Neel Trimarans compte 70 salariés. Avec un projet de 20 embauches, principalement en production, l'entreprise fait face aux difficultés habituelles du secteur. "Cela représente beaucoup d'énergie, mais l'on voit une évolution positive du point de vue de la formation. Nous avons des réunions constructives avec la région Nouvelle Aquitaine et le cluster, ainsi qu'avec la Communauté d'Agglomération de La Rochelle."

Moule de pont du Neel 47

Vers plus d'intégration de TechniYachts Pinta

Après avoir racheté TechniYachts Pinta, son sous-traitant historique, en juin 2018, le processus d'intégration est en cours en terme d'organisation et de production. "Nous avons mis en place un journal de communication interne avec des portraits croisés pour que le personnel se connaisse mieux. A terme, les équipes seront volantes entre Neel et TechniYachts Pinta. En terme d'activité, on maintient la gamme de catamarans Day One, mais le refit et l'hivernage seront arrêtés. Thimotée Bruneel, le fils d'Eric, fondateur de Neel Trimarans, vient de monter sa société Go Sailing et pourra proposer des solutions alternatives pour nos clients dans ce domaine.". précise Barbara Bruneel. Le terre-plein autour des locaux représente également une belle réserve foncière pour une croissance ultérieure, dans un plateau nautique rochelais encombré...

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...