Le chantier naval Nicols remporte un gros contrat à l'international

Bateau fluvial Octo de Nicols qui équipera la flotte hongroise

Le spécialiste choletais des bateaux de plaisance fluviaux Nicols a annoncé la signature d'une commande exceptionnelle à l'export. Une reconnaissance appréciée et un défi industriel pour le chantier naval fluvial, explique Corinne Dufaud.

20 bateaux fluviaux Nicols pour la Hongrie

Le constructeur de bateaux fluviaux Nicols a annoncé l'obtention d'un marché public auprès de l'Etat hongrois. Le pays d'Europe de l'Est passe commande de 20 bateaux de la gamme Estivale pour un montant de 5 M€ auprès du chantier naval français, basé à Cholet. Les livraisons des pénichettes de modèle Quattro, Sixto et Octo, s'étaleront en 2019 et 2020. La location débutera en 2020. "C'est une belle réussite qui marque une vraie reconnaissance du professionnalisme du chantier naval et de la qualité de nos navettes sans permis." se félicite Corinne Dufaud, responsable commerciale de Nicols.

Futures bases fluviales hongroises

Accompagnement au tourisme fluvial

L'achat des bateaux s'inscrit dans un projet de la Hongrie de développer le tourisme fluvial pour l'instant entièrement absent du pays. L'enveloppe globale de 15 M€ comprend la construction de 12 haltes fluviales, avec 2 bases de location, opérées par l'Etat. "Le fluvial est entièrement nouveau en Hongrie. Une loi, calquée sur le modèle français, vient de passer pour permettre la location de bateaux sans permis sous réserve de formation. Les 2 bases de Kisköre et Tokaj, sur des affluents du Danube, feront partie du réseau Nicols et nous allons aider la Hongrie sur leur gestion commerciale. Il y aura aussi un accompagnement sur la formation en maintenance des bateaux en accueillant le personnel hongrois dans nos bases et au chantier de construction." explique Corinne Dufaud.

Réseau Nicols européen

Un défi industriel

La commande hongroise est évidemment une bonne nouvelle pour le chantier naval choletais qui construit 15 à 20 bateaux par an. C'est même un défi industriel dans une région choletaise au faible taux de chômage et aux nombreuses entreprises nautiques, comme Jeanneau. "La livraison est étalée sur 2 ans et nous sommes obligés d'indiquer un délai plus long pour nos autres clients. Nous sommes capables de travailler en 2x8, mais la difficulté est la quantité de main d’œuvre en polyester et en aménagement intérieur de bateau dans notre bassin d'emploi où le chômage est faible." témoigne Corinne Dufaud.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...