Interview / Legisplaisance, une association pour informer et suivre le droit de la plaisance

Journée Nationale de Legisplaisance 2017

Jerome Heilikman, fondateur de Legisplaisance, revient avec BoatIndustry sur le fonctionnement, la mission et les actions de l’association spécialisée dans le droit et la législation de la plaisance et du nautisme.

Cofondé en 2013 par Jérôme Heilikman et Matthieu Guilloto, Legisplaisance a trouvé sa place dans le milieu professionnel du nautisme. Son président répond aux questions de Boatindustry sur le fonctionnement, les missions et le calendrier de l'association.

Pouvez-vous nous présenter Legisplaisance et ses membres en quelques chiffres ?

Jérome Heilikman : Aujourd'hui, Legisplaisance compte environ 1 000 adhérents, dont 70% de professionnels, répartis sur toutes les façades maritimes, principalement en Atlantique et en Méditerranée. Notre siège est à La Rochelle et nous avons une antenne en région PACA avec 2 référents. Les ports de plaisance représentent une partie importante des adhérents professionnels, auxquels s'ajoutent des assurances, des juristes, des avocats, des écoles et de nombreuses sociétés de service du nautisme. Les plaisanciers individuels représentent les 30% restant. Une dizaine de membres actifs font vivre l'association.

Quelles sont les missions de Legisplaisance ?

Nos missions premières sont l'information et l'analyse juridique dans le domaine de la plaisance. Puis, répondant aux demandes et aux besoins, nous avons étendu notre champ d'action au domaine fiscal et économique.

Quelles sont les principales actions de Legisplaisance ?

Cela a commencé à la naissance de l'association par la publication de notre Guide du droit de la plaisance. Aujourd'hui, nous mettons en ligne des analyses sur notre site web, dans l'espace accessible aux adhérents. Nous publions également une revue d'analyse tous les 3 mois.

En plus de cela, depuis 4 ans, nous organisons une journée nationale destinée aux professionnels, aux institutions et aux particuliers. L'objectif est de créer une rencontre entre les acteurs du nautisme et ceux qui écrivent les textes. La prochaine journée qui se tiendra le 7 juin 2019 est intitulée : "Le développement de la plaisance collaborative : Quel bilan, impacts et potentialité pour les ports et la filière nautique ?"

Au quotidien, nous répondons aussi aux questions des professionnels en faisant attention à ne pas empiéter sur le conseil, réservé aux avocats.

Quel est le prix des adhésions ?

Le coût est de 60 € pour le grand public, 120 € pour les professionnels. Une grille a été mise en place pour les ports de plaisance en fonction du nombre d'anneaux.

Quelles sont vos thématiques de travail principales actuellement ?

Le premier dossier, auquel nous allons consacrer un hors-série de notre revue, est la problématique de mise en concurrence dans le renouvellement des AOT et COT (NDLR : équivalent fluvial des Autorisations d'Occupation Temporaire). Nous travaillons également sur les brevets et la qualification des usagers ou la TVA et la fiscalité à l'importation.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...