Yanmar et l'INB partenaires de formation : "Des investissements cruciaux"

Yanmar inaugure son partenariat avec l'INB

L'INB a inauguré le 6 février 2020 son plateau technique de formation à la mécanique nautique monté en partenariat avec le motoriste Yanmar. Philippe Cabot ingénieur commercial de l'entreprise japonaise et Xavier Panier, président de l'INB, nous expliquent l'intérêt de l'opération et les futurs développements à venir.

Un nouveau plateau technique pour la formation des mécaniciens nautiques

Le centre de formation de l'INB à Concarneau a inauguré le 06 février 2020 son nouveau plateau technique en mécanique marine. Il est le fruit du partenariat signé par l'institution avec le motoriste marin japonais Yanmar. Une zone entière de l'atelier de mécanique sur les moteurs marins inboard de l'INB est désormais dédiée aux produits de la marque, avec des modèles anciens, mais aussi les derniers blocs, comme le 4LV. Des embases saildrive sont également installées.

Un support de formation pour Yanmar et l'INB

"C'est un partenariat "win-win", comme disent les anglo-saxons" ironise Xavier Panier, président de l'INB. "Un partenariat de plus avec un fournisseur incontournable, qui équipe 70% de la flotte des voiliers dans le monde. Cela nous permet d'avoir des moteurs de dernières générations. C'est important dans un contexte de réforme de la formation professionnelle où nous devons faire preuve d'imagination et proposer un catalogue de formations variées."

L'outil servira de support de formation à la fois aux étudiants et au réseau Yanmar. "ll devrait y avoir environ 2 à 3 formations Yanmar par an pour nos distributeurs qui formeront ensuite leurs agents. La première session, de 3 jours, est en cours. Les distributeurs qui le souhaitent pourront éventuellement utiliser le plateau technique pour la transmission à leurs agents" explique Philippe Cabot, ingénieur commercial pour Yanmar France.

Philippe Cabot, ingénieur commercial Yanmar

Un enjeu de recrutement pour la mécanique nautique

Les ateliers de mécanique peinent à recruter dans le nautisme. Le partenariat espère aider à débloquer la situation. "Depuis la reprise en direct de la distribution de Yanmar en France, nos distributeurs nous faisaient remonter ces difficultés et le besoin de formation. La dernière formation interne à Yanmar en France datait de 2012. Nous avons choisi l'INB car il est présent en Bretagne et en Méditerranée. Il était important pour notre réseau d'être sur les 2 marchés" explique Philippe Cabot. "Cela s'est fait en moins de 3 mois, avec un fort soutien de Yanmar Europe aux Pays-Bas. Ce sont des investissements importants (NDLR : les moteurs sont un mix de mise à disposition et d'achats par l'INB), mais cruciaux pour la profession."

Plus de moteurs à venir

Un 2ème plateau va ouvrir rapidement à l'INB de Villefranche-sur-Mer, dédié aux grosses puissances, plus courantes en Méditerranée. "Des versions sterndrive devraient arriver également. J'espère aussi pouvoir proposer un hors-bord diesel D-Torque dans le futur" se réjouit Philippe Cabot.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...