Sortie de crise : Comment le Finistère aide sa filière nautique ?

Port de plaisance de Concarneau

Filière majeure pour le département du Finistère, le nautisme a souffert comme partout des conséquences de la crise sanitaire liée au Covid19. Michaël Quernez, président de Finistère360, nous explique les mesures prises par l'agence pour soutenir les entreprises du secteur.

Une cellule de crise départementale

Les conséquences majeures de la crise économique liée à la pandémie de Covid19 sur la filière touristique ont rapidement été mises en avant au niveau national. Le tourisme et sa dimension nautique tiennent une place importante dans le Finistère. La collectivité et l'agence Finistère360, en charge du secteur ont donc mis en place dès la période du confinement une cellule de crise. "Nous avons réuni les services de l'Etat, qui ont la responsabilité des protocoles sanitaires et les différents acteurs des filières du tourisme et notamment les centres nautiques. Cela a permis d'agir déjà pour le déconfinement, comme par exemple sur la réouverture des plages avec la promotion des plages dynamiques ou avec les ports de plaisance pour que l'accès coïncide avec la liberté de naviguer" explique Michaël Quernez, président de Finistère 360.

Préparation des bateaux au club de voile de Crozon
Préparation des bateaux au club de voile de Crozon

Plus de 100 000 € pour aider les structures d'accueil du nautisme

Mais l'accompagnement devait aller au-delà du déconfinement. La collectivité a donc débloqué des moyens pour aider les centres nautiques dans la durée. "Les centres nautiques ont été très touchés par la crise. Ils sont ouverts toute l'année pour l'accueil de groupes ou de classes. L'équilibre économique ne dépend pas que de la haute saison, qui heureusement semble bien se présenter. Il y a une attente de grand air et de pratique sportive et pour cela les centres nautiques cochent toutes les cases. Mais il faut penser aux ailes de saison et à la rentrée. Le département a en charge les solidarités et notamment la protection de l'enfance et des mineurs, le handicap... Nous avons donc débloqué plus de 100 000 € pour faire le lien entre ces publics et les centres nautiques à travers l'achat de prestations à la journée ou plus longue.On pense aussi déjà aux vacances de la Toussaint ou de Noël" précise l'élu.

Michaël Quernez, président de Finistère 360
Michaël Quernez, président de Finistère 360

Accélération de la communication dématérialisée

Le reste des actions concerne la communication générale sur l'offre touristique. Des programmes ont été accélérés. Des cartes sensibles, illustrées, ont été transmises pour mettre en valeur les bassins de navigation du Finistère. Le dispositif Pass Finistère, prévu plus tardivement, a été avancé au 10 juillet 2020. Ce site internet présente les offres touristiques du département, remplaçant les présentoirs physiques supprimés pour cause de contraintes sanitaires. Il laisse une large place aux prestataires nautiques et aux loueurs de bateaux.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...