Open C Yachts, faire du neuf avec des modèles éprouvés.

Open C Cat 40

Le chantier Open C Yachts déniche et adapte des voiliers existants pour le marché français. Peu d'investissements et pas de limitations techniques, un modèle commercial à suivre...

Limiter la prise de risque

Open C Yachts a été créé par Thomas Duhen, déjà gestionnaire de la société de distribution de bateaux de plaisance Forum Marine. Repreneur malheureux du chantier Archambault, il avait à l'époque créé la marque Open C Yachts comme support pour la vente de nouveaux modèles innovants destinés à redynamiser le chantier sans en porter la marque.

Face à l'impossibilité de redresser le chantier poitevin, il poursuit l'activité d'Open C Yachts en tirant les conséquences de cette expérience. Pour limiter les risques et les investissements, Thomas Duhen décide de se baser sur des plans de bateaux existants, en les adaptant au marché français. Ne restent à régler que des prestations d'architectes. La construction est assurée, une fois la commande engrangée, par des prestataires spécialisés dans chaque domaine, Open C Yachts assurant la fonction d'assemblier.

Liberté des choix de conception

Par son mode de fonctionnement, Open C Yachts n'est pas dépendant de son outil de production pour les choix de design de ses voiliers. Les modèles sont définis à partir de programmes de navigation, dérivant de l'étude de marché préalable. Le matériau varie selon les modèles. "L'expérience d'Archambault m'a montré la difficulté à innover avec le blocage dû aux habitudes d'un chantier de production. Pour Open C Yachts, c'est le programme qui dicte le mode de construction et non l'inverse".

Ainsi la gamme est aujourd'hui composée d'un catamaran en infusion de 40 pieds, de l'OpenC 39, monocoque en contreplaqué époxy, complétés récemment par 2 catamarans en contreplaqué également, les OpenC Cat 550 et 470. Un voilier de voyage en aluminium de 52 pieds est en cours de développement.

Pas de moules

Pour limiter les coûts, toute la gamme est réalisée sans moule. Même l'Open C Cat 40, dérivé du Fusion 40, construit en pièces infusées, est livré en kit par le prestataire puis assemblé par Open C Yacht.

Bénéficier de projets éprouvés

L'utilisation de plans existants, permet de bénéficier de l'expérience acquise pour la fabrication. De plus, ils permettent d'organiser d'éventuels essais préalable. De quoi lancer une gamme à moindre coût. Affaire à suivre...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : OpenC Yachts

OpenC Yachts relance le catamaran en CP Epoxy