Le Mille Sabords, un salon nautique de l'occasion dynamique

Milles Sabords du Crouesty

Le Mille Sabords du Crouesty s'ouvrira le 29 octobre 2016. Caroline Martin nous explique les ambitions du salon et nous donne quelques chiffres

Le salon Le Mille Sabords a été créé en 1984, à Arzon dans le Morbihan. Il est devenu en 32 ans le 1er salon européen du bateau d'occasion, réunissant particuliers et professionnels chaque week-end de la Toussaint dans le port du Crouesty.

BoatIndustry : Combien de bateaux sont attendus cette année et de quelle taille ? Quelle est la part de professionnels et de particuliers ?

Caroline Martin : Nous attendons cette année autour de 700 bateaux. Nous ne saurons le nombre exact qu'après notre pointage d'ouverture du salon, car les exposants à terre louent une surface en m², sur laquelle ils peuvent installer le nombre de bateaux qu'ils souhaitent. La taille des unités augmente avec les années, la moyenne étant aujourd'hui entre 10 et 12 mètres. Sur les 700 bateaux attendus, 200 sont mis en vente par des particuliers.

BI : Quelle est la proportion de bateaux vendus sur le salon ?

CM : Environ un tiers des unités exposées sont vendues au cours du salon, ce qui représente à peu près 230 bateaux.

BI : Parmi les exposants, il n'y a pas que des vendeurs de bateau. Quelle est la part de ces services ?

CM : Les prestataires de service du nautisme (assurance, nettoyage…) représentent une centaine d'exposants. Cette part est stable depuis plusieurs années. L'organisation d'un pôle service est un axe de travail pour l'organisation Le Mille Sabords. C'est dans cette optique que nous lançons cette année le pôle rénovation qui réalise des démonstrations en sellerie, mécanique moteur… pour orienter les plaisanciers dans leurs achats d'occasion et qu'ils imaginent les travaux possibles sur leurs futurs voiliers ou bateaux à moteur.

BI : Comment voyez-vous l'édition 2016 ?

CM : C'est une belle édition. On note le retour de chantiers qui ne venaient plus depuis quelques années, mais aussi l'arrivée de nouveaux petits chantiers. Globalement, le marché du bateau d'occasion se porte bien.

BI : Quelles sont les perspectives pour les années à venir ?

CM : La taille des bateaux augmente et l'on est un peu à l'étroit dans l'espace à flot. Pour autant, le salon est organisé par les professionnels du Crouesty, et nous tenons à rester sur place. Nous devons réfléchir aux moyens de s'élargir.

Plus d'articles sur les chaînes :

Morbihan
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...