Flying Phantom, McConaghy construira les multicoques à foils.

Flying Phantom Essentiel

Le français Phantom International confie au chantier chinois de McConaghy la construction de ses catamarans à foil. Le choix de ce spécialiste du voilier haute performance doit permettre de suivre le rythme face au succès des Flying Phantom.

Un spécialiste du composite haut de gamme

Phantom International, l'entreprise à l'origine des catamarans à foil Flying Phantom, basée à Dinard, a annoncé son partenariat avec McConaghy pour la construction de ses voiliers. Les deux séries Flying Phantom Elite et Flying Phantom Essentiel seront produites dans le chantier de Zhuhai, en Chine, au Nord de Hong-Kong. Phantom International travaillait précédemment avec le chantier Cobra en Thaïlande, qui a cessé son activité de production de bateaux pour se recentrer sur la planche à voile.

McConaghy est réputé pour ses voiliers de course et la grande plaisance depuis 1967. Le chantier australien produit tout type d'embarcation, des 18 pieds australiens aux maxis, en passant par les multicoques de luxe. Il a récemment réalisé les foils des AC45f pour les America’s Cup World Series. Fondé à Sydney, le chantier possède désormais deux sites de production en Chine.

Qualité, coût et délais

Les infrastructures high-tech de McConaghy, avec ses autoclaves et ses robots à 6 & 7 axes, correspondent au positionnement haut de gamme de Phantom International. Le nouveau fournisseur assurera également un contrôle qualité exigeant, essentiel dans une classe monotype. La production en Chine permet d'offrir des coûts difficiles à tenir en Europe, pour une série qui souhaite démocratiser l'accès aux catamarans volants.

Alex Udin, fondateur et directeur de Phantom International, se réjouit de ces possibilités. "Ce partenariat est une étape très importante dans l’histoire de Phantom International. Nous sommes très fiers de travailler avec McConaghy. Très peu de chantiers pouvaient répondre à nos exigences en termes de technologie, de qualité de fabrication et de délais de livraison.”

Succès dès les 1ères livraisons

"Compte tenu des prévisions de vente, il était important pour nous d’avoir un outil de production adapté. " ajoute Alex Udin. En effet, le succès est déjà là pour le nouveau modèle, le Flying Phantom Essentiel présenté au Nautic 2016. La première livraison de 15 bateaux en provenance de Chine est prévue pour mai. Il n'en reste déjà plus que 4 bateaux disponibles à la vente. Voilà qui augure bien pour tenir les objectifs de production de Phantom International qui sont de 50 catamarans en 2017 et une centaine en 2018.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...