Ports d'Antibes, Vauban 21 affiche ses ambitions

Projet du nouveau Port Gallice pour Gallice 21 © Philippe Prost / AAPP

Le nouveau gestionnaire des ports d'Antibes annonce des projets ambitieux. Gestion, infrastructure, technopole et accueil des professionnels... Vauban 21 et Gallice 21 sont sur tous les fronts.

Une alliance de compétence

La CCI Nice Côte d'Azur, la Caisse des Dépôts et la Caisse d'Epargne Côte d'Azur, associés dans le groupement Artemis ont remporté l'appel d'offre lancé par la ville d'Antibes pour la gestion de ses deux ports Vauban et Gallice. L'alliance des trois entités a permis à Artemis de cumuler connaissance technique et capacité financière. La CCI apporte un bagage technique par sa gestion de 4 ports de plaisance et 2600 anneaux, à Nice, Cannes, Golfe-Juan et Villefranche sur Mer. La Caisse des Dépôts et la Caisse d'Epargne Côte d'Azur assurent l'investissement public et privé.

Vauban 21 et Gallice 21

Le groupement Artemis a annoncé la création des sociétés Vauban 21 et Gallice 21, en charge de la gestion respective des ports Vauban et Gallice. Les ports de plaisance d'Antibes vont rejoindre le réseau Riviera Ports de la CCI, dont la capacité va ainsi atteindre 4700 anneaux.

Un port haut de gamme pour tous

Le port Vauban est le premier port de plaisance européen en tonnage. Le quai des milliardaires a fait sa renommée et accueille de nombreux méga-yachts chaque année. Pour autant, Vauban 21 souhaite offrir un haut niveau de service, à tous les propriétaires de bateaux, y compris les plaisanciers locaux. Pour cela, l'équilibre tarifaire devrait être maintenu. Des services seront maintenus dans toutes les parties du port, avec un fonctionnement par quartier, chacun doté de ses services, avec notamment deux capitaineries.

Projet Vauban 21  Image : Philippe Prost / AAPP

Gestion dématérialisée

Afin de coller au mieux aux attentes d'une clientèle hétérogène, Vauban 21 va développer un outil de gestion dédié. Conçu avec les partenaires locaux de Sophia Antipolis, il permettra de mieux collecter et fournir les informations aux plaisanciers et armateurs. Cet outil informatique aidera à dématérialiser les relations.

Un pôle de formation

Un Campus du Yachting devrait voir le jour au port Vauban. Le nouveau bâtiment, prévu pour 2020, proposera des locaux aux organismes de formation. La CCI elle-même dispense des cours dans le nautisme et Bluewater, acteur régional majeur de la formation, est également impliqué dans le processus. Il s'agit d'une demande récurrente des équipages. Un rapprochement avec l'université est en réflexion.

Un technopole pour innover

L'écosystème économique d'Antibes est favorable à l'innovation. Le projet Gallice 21 intègre la création d'un FabLab et d'une technopole. Il vise à créer le lien entre la technopole de Sophia Antipolis, sur les hauteurs et le monde du nautisme, sur le port. Pour Franck Dosne, le nouveau directeur du port, "il faut faire monter les besoins et descendre les solutions." La présence sur le port permettra une meilleure communication pour tester les produits. Des bureaux seront proposés aux entreprises.

Refonte des chantiers

La zone accueillant les chantiers navals sera reconfigurée à l'horizon 2021. Elle n'abritera plus qu'un gros chantier, capable d'accueillir de grosses unités jusqu'à 350 T et une zone pour le carénage par les plaisanciers.

Un projet à long terme

Les premiers travaux sont prévus pour 2018 et devraient se poursuivre jusqu'en 2027. L'investissement est estimé à 135 M€ sur 25 ans sur le port Vauban et 16 M€ sur 15 ans dans le port Gallice.

Plus d'articles sur les chaînes :

Alpes-Maritimes
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...