Interview / IDB Marine : " 10 ans, c'est le moment de l'export pour nos voiliers."

Denis Bourbigot, fondateur d'IDB Marine

Denis Bourbigot, fondateur du chantier IDB Marine, explique à BoatIndustry.com sa stratégie à 2 gammes de voilier Mojito et Malango et les projets de développement de l'entreprise, à l'export et dans les Mini 6.50.

Pouvez-vous nous présenter IDB Marine en quelques chiffres ?

Denis Bourbigot : J'ai fondé IDB en 2006, avant d'être rejoint en 2011 par Edouard Pascal Benois. Nous avons produit une soixantaine de voiliers en 10 ans. Avec 12 personnes, nous réalisons aujourd'hui un chiffre d'affaires annuel d'1,4 M€. Nous sortons actuellement une dizaine de bateaux par an.

Quel est le profil du client d'IDB Marine ?

Denis Bourbigot : C'est rarement son 1er bateau. Le plaisancier qui vient chez IDB a déjà une culture de ce type de bateaux. Cela permet de discuter technique avec lui et de se servir de son expérience de navigation. Nous avons aussi un devoir de conseil vis-avis du client, pour qu'il n'achète nos bateaux que s'ils conviennent à sa façon de naviguer.

Malango 10.88

Vous travaillez aujourd'hui sur 2 gammes, les Mojito et les Malango. Comment cela se traduit-il industriellement ?

Denis Bourbigot : Il s'agit d'une stratégie intéressante pour limiter les coûts en mutualisant le matériel au maximum entre 2 modèles. Le choix entre le roof panoramique du Mojito et celui plus classique du Malango est désormais intégré dès la conception sur le nouveau Malango 10.88. La coque est commune, la préforme de pont est identique, on ne change que le roof. C'est un gain important et nous souhaitons sortir la version Mojito dès que possible.

Vous aviez des projets d'extension du chantier, qu'en est-il ?

Denis Bourbigot : Avec 10 bateaux par an, nous sommes au maximum de notre outil industriel. Nous avions un projet sur place qui n'a pas abouti et nous nous laissons donc le temps de la réflexion pour la suite. Ce qui est sur c'est que nous avons aujourd'hui 1200 m² et qu'il nous faudrait 2000 à 2500 m². Notre délai de livraison est aujourd'hui d'une saison.

Mojito 10.88

Quels sont les développements commerciaux à venir ?

Denis Bourbigot : Du point de vue des bateaux, nous allons renouveler la gamme, avec le 9.99. Comme nous sommes sur un marché d'opportunité, il nous faut pour cela une demande d'un client.

Avec 2 bateaux livrés en Suisse, on sent qu'est arrivé le moment de l'export. Nous touchons les fruits du travail réalisé à Düsseldorf. L'international, c'est l'avenir pour dépasser les 10 bateaux.

Peut-on envisager du voilier One-Off chez IDB Marine ?

Denis Bourbigot : Pourquoi pas ? Nous travaillons aujourd'hui à un Mini 6.50 de série avec l'architecte naval David Raison, pour faire arriver l'étrave de Scow dans la série. La culture One-Off de David Raison rencontre notre savoir-faire sur de la petite série. Il y a un apport pour chacun. Nous restons ouvert.


Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...