Yanmar Marine, le motoriste revoit son organisation en France

Moteur inboard Yanmar 4LV

Le motoriste nippon Yanmar Marine réorganise son modèle de distribution en France. Fin du partenariat avec Fenwick et développement d'un réseau de concessionnaires sont au menu.

Distribution directe des moteurs marins Yanmar

Le motoriste Yanmar Marine, parmi les principaux fournisseurs de moteurs pour la plaisance, particulièrement à bord des voiliers, a annoncé reprendre la distribution directe de ses produits sur le marché français. Il met fin à un partenariat de plus de 50 ans avec l'entreprise Fenwick, débuté en 1967. Le spécialiste de la propulsion marine est également distributeur des moteurs hors-bord Tohatsu, Aquamot et Cox, et des hélices Variprop. Le siège européen de Yanmar Marine International BV, basé aux Pays-Bas, assumera la responsabilité de la distribution des moteurs dans l'Hexagone, avec le soutien de Yanmar France, implanté à La Roche-sur-Yon et de Yanmar Europe BV. Une exception sera faite pour le groupe Bénéteau, qui continuera à traiter avec Fenwick jusqu'au 1er septembre 2019. Un contrat d'exclusivité avait été passé en 2004 pour la motorisation des voiliers du groupe, livré toutes les semaines par Fenwick qui prépare les moteurs Yanmar selon les spécifications de chaque bateau.

La nouvelle organisation prendra effet le 1er septembre 2018. Les commandes passées précédemment seront traitées par Fenwick SAS pour les livraisons avant le 30 novembre 2018.

Création d'un réseau de concessionnaires

Yanmar Marine souhaite construire un réseau solide de concessionnaires à travers la France. La marque de moteurs marins japonais souhaite créer une relation plus directe avec ses clients et pouvoir apporter une réponse rapide avec des délais de traitement courts. Elle revendique d' "augmenter le niveau de satisfaction global de la clientèle, et par la même améliorer encore la réputation de Yanmar comme partenaire de choix". Le nouveau réseau de concessionnaires doit être opérationnel d'ici la fin de l'année 2018.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...