Radfields, un réducteur à aimant permanent pour les moteurs marins de plaisance

Rad Iliuta devant une transmission Radfields

La start-up Radfields propose des transmissions à aimant permanent pour la propulsion marine. Entretien, alignement de ligne d'arbre, rendement, application pour les moteurs électriques... Les avantages théoriques du système pour les bateaux de plaisance sont multiples.

Un réducteur à aimant permanent pour les moteurs marins

La jeune start-up Radfields, fondée en juillet 2018 par Rad Iliuta, développe des systèmes de transmission innovants pour les moteurs marins. Elle se base sur le principe déjà connu des aimants permanents, utilisé sur des navires de commerce ou des véhicules de tailles importantes, mais trop cher jusqu'alors pour la plaisance. Contrairement à un engrenage classique, les pignons ne sont pas en contact, mais un champ électro-magnétique s'oppose à leur rapprochement. Lorsqu'une couronne se déplace, c'est cette répulsion qui entraîne la rotation de la seconde sans qu'elles ne se touchent.

Moins de vibrations et plus de performance sur le bateau

En l'absence de contact, la transmission magnétique fait disparaître la friction, le bruit et les vibrations et les risques de phénomènes de résonance induits. Le confort à bord du bateau s'en trouve améliorée.

La disparition des pertes mécaniques augmente le rendement du moteur et par conséquence les performances du bateau.

Installation et maintenance facilitées

Plus tolérant en terme d'alignement qu'un système mécanique, le réducteur magnétique offre un gain de temps sensible pour le chantier naval lors de l'installation. Il ne nécessite plus un savoir-faire technique parfois délicat à trouver. "L'opération peut se faire à l’œil." indique Rad Iliuta.

De plus, l'absence d'usure mécanique augmente très fortement la durée de vie de la transmission. Le fabricant assure que les aimants ont une durée de vie de 150 ans.

En cas de choc sur l'hélice, le champ magnétique absorbe l'effort, supprimant le risque d'endommagement du moteur.

Ensemble propulsif exposé lors du Nautic 2018

Une opportunité pour les bateaux électriques et hybrides

"Notre but est de faciliter le passage aux bateaux électriques, grâce à un meilleur rendement propulsif permettant plus d'autonomie." explique Rad Iliuta. Alors que les bateaux électriques de plaisance font souvent l'économie d'une transmission, la solution de Radfields leur permet d'en bénéficier sans perdre en confort. Ils peuvent ainsi réduire la vitesse de rotation et augmenter le diamètre d'hélice pour un meilleur rendement hydrodynamique. La suppression des pertes mécaniques liées à la transmission augmente aussi l'autonomie du bateau.

La couronne de transmission peut également être dotée de bobines pour un usage en hydrogénération. Elle peut aussi accueillir plusieurs moteurs, électriques ou thermiques, pour une même ligne d'arbre. Le produit de Radfiels permet ainsi de créer facilement une propulsion hybride parallèle ou un système électrique à plusieurs moteurs de faible puissance pour optimiser le coût et l'utilisation des moteurs selon le type de navigation, au port ou en pleine mer.

Commercialisation imminente

La transmission de Radfields était exposée au Nautic 2018 sur le bateau électrique du chantier naval suédois Xshore. Le fabricant annonce la commercialisation en série à partir de mars 2019.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...