La Ciotat : L'exploitation de la Grande Forme remise en jeu

Grande Forme de La Ciotat

La Ciotat Shipyards a lancé un nouvel appel d'offres pour l'exploitation de la Grande Forme du port des Bouches du Rhône. Une marché important dans le contexte de compétition entre Marseille et La Ciotat pour le marché du mégayacht et de la grande plaisance.

Renouvellement de la concession de la Grande Forme de La Ciotat

La Ciotat Shipyards, la société publique locale en charge de la zone de refit et de construction navale du port méditerranéen, a publié le 4 février 2019 un nouvel appel à projets pour l'exploitation de la Grande Forme.

L'actuelle convention d'occupation du domaine public pour la cale sèche de La Ciotat arrive à terme cette année. Attribuée en juin 2016 au chantier allemand Blohm+Voss à l'issue d'une procédure qui avait crispé les chantiers hexagonaux de refit de yachts, acteurs historiques du site ciotadien, l'utilisation de la grande forme a changé de main au grès des rachats et alliances successifs. Elle est désormais aux mains du chantier espagnol de refit de yachts MB92.

L'avis de mise en concurrence publié le 4 février prévoit une nouvelle concession d'une durée maximale de 35 mois. Les biens concernés sont constitués pour l'essentiel de la grande forme de radoub de 200m destinée à la mise à sec de yachts de plus de 80m, mais aussi de deux nefs industrielles couvertes, de bureaux et de terre-pleins adjacents, pour une superficie totale d'environ 38 000 m2. Une redevance égale à 3% du chiffre d'affaires avec un plancher minimal de 1,2 M€ est prévue au contrat.

Un concurrent pour l’ascenseur à bateaux

Alors que le risque d'une guerre commerciale entre les sites voisins de Marseille et La Ciotat est redouté par la profession, le choix du nouveau concessionnaire sera important pour la grande plaisance en Méditerranée. MB92, l'actuel concessionnaire, s'est déjà vu attribué le marché du nouvel ascenseur à bateaux de 4000 T dont la livraison est attendue pour 2022, ce qui correspond à la fin du nouveau bail de la grande forme. De son côté, Monaco Marine, devrait bénéficier d'un dispositif de levage de 6000 T pour les mégayachts à Marseille. Le marché verra-t-il l'arrivée d'un nouvel acteur dans ce marché déjà bien occupé ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...