L'implantation de Tribord à La Rochelle fait des vagues

La plaisance rochelaise secouée par l'arrivée de Décathlon Tribord

L'arrivée du centre de R&D de Tribord, la marque voile de Décathlon, à La Rochelle, secoue la plaisance locale. Nous avons interrogé le président démissionnaire de la Société des Régates Rochelaise et le responsable de la marque Tribord.

Tribord a choisi La Rochelle pour son centre R&D

Depuis de nombreuses années, Tribord, la marque d'équipement pour la voile et la plaisance de Décathlon, développe ses produits à Hendaye, avec d'autres lignes du leader français des magasins de sport. L'entreprise souhaitait créer un pôle spécifique pour sa division nautisme et ouvrir un centre de R&D dans une ville emblématique de la plaisance. Après un tour du monde, Décathlon a annoncé en mai 2018 son choix de s'installer à La Rochelle. "Cela correspond à notre volonté de rendre la voile accessible au plus grand nombre, avec un écosystème local favorable : des grands clubs de voile, des pouvoirs publics favorables et un tissu d'industries nautiques locales fort" résume Guénolé Havard, responsable de la marque Tribord.

Décathlon se met alors d'accord avec la mairie de La Rochelle pour s'implanter sur le site du port des minimes accueillant actuellement la Société des Régates Rochelaise, SRR. Le bâtiment municipal doit être détruit et le club relogé dans un bâtiment neuf, avec l'Ecole de Voile Rochelaise avec lequel un projet de fusion est en cours.

Membres de la SRR devant ses bâtiments

Démission du président de la SRR

Les conséquences de l'arrivée de Tribord inquiètent une partie du monde de la voile rochelaise. La SRR s'est divisée sur le sujet, entraînant la démission de son président, Alain Mevellec inquiet du devenir de son club. Il n'a pu obtenir le soutien pour s'opposer au projet de son conseil d'administration, qui compte des membres de la famille de Jean-François Fountaine, maire de la Rochelle. L'ancien président estime que le club manque d'assurances dans le dossier. "La SRR est un des grands clubs au niveau de la FFV. Il organise de nombreux événements. On avait un bâtiment certes vieillissant, mais avec beaucoup d'avantages. On nous a présenté un dossier avec de beaux mots clefs : mutualisation, partenariat... Mais un déménagement en décembre et une construction de nouveaux bâtiments dans 3/4 ans, alors que les municipales sont dans un an : quelles assurances avons-nous ? J'ai peur que le provisoire dans des algecos ne devienne définitif. Le projet de bâtiment de Décathlon va prendre sur les espaces verts et le terre-plein. Ce sera de l'espace en moins pour gréer et se déplacer. La voile ne se fait pas au 2ème étage d'un bâtiment ! Je n'ai par contre aucune opposition à la fusion de la SRR avec l'EVR."

Décathlon veut poursuivre la co-conception du projet

Interrogé sur la réaction du président de la SRR, Guénolé Havard de Tribord évite de s'immiscer entre la ville de La Rochelle et le club. "La convention d'occupation est signée avec la ville et l'on est encore en phase de dépôt du permis de construire. On échange toujours avec les acteurs locaux et l'on veut un projet "construit avec", un projet de R&D ouvert."

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Mc O'Relly - 2 semaines
Un centre de Recherche et Développement n'a pas sa place dans l'enceinte d'une marina toutefois son installation est une excellente nouvelle pourquoi ne pas l'héberger dans la Zone de constructions nautiques du vieux port.
Ajouter un commentaire...