Plasmor : La marque de kayak et de voiliers va renaître

Voiliers Skellig de Plasmor

Le constructeur de kayak et de voiliers morbihannais Plasmor avait cessé son activité à la fin de l'année 2018, sans repreneur. Thomas Neveux, un ancien salarié, va finalement relancer le chantier naval. Il nous explique son projet.

Le chantier naval Plasmor finalement sauvé

En octobre 2018, Plasmor annonçait son dépôt de bilan suite à des difficultés de trésorerie liés à des problèmes de ressources humaines. A l'époque, Sébastien Marin, le responsable commercial, espérait relancer l'activité rapidement à travers une nouvelle structure. Le projet n'avait pas vu le jour et l'absence du chantier au Nautic laissait penser que l'aventure était finie. C'est finalement un autre ancien employé, Thomas Neveux, qui a repris l'affaire. "J'étais passé poser un cadeau de naissance à un ancien collègue quand j'ai appris le dépôt de bilan de Plasmor. J'ai donc demandé le nom du mandataire à Dominique Bourçois (NDLR : le fondateur et ancien dirigeant de Plasmor) et j'ai fait une offre" résume le repreneur. Il acquiert finalement tous les actifs, composés principalement du nom reconnu Plasmor et des moules de bateaux.

Une expérience du nautisme au sein de Plasmor et en dehors

Thomas Neveux n'était pas prédisposé à entrer dans le nautisme. Développeur informatique, il se lance une première fois à son compte dans la gestion d'un centre de loisirs en Vendée. Mais des contraintes familiales l'obligent à trouver rapidement un nouvel emploi salarié. "Habitant en Vendée, j'arrive chez Bénéteau sans enthousiasme, mais cela me plaît et je continue dans le nautisme." explique Thomas Neveux. Il arrive finalement chez Plasmor où il reste 4 ans, occupant tous les postes en dehors des bureaux, avant de partir avec de nouveaux projets de création d'entreprise. "Au final, il y a eu cette opportunité. J'avais déjà envie de reprendre la boîte à l'époque où j'étais chez Plasmor. J'en avais parlé à Dominique (NDLR : Bourçois). Il y a un attachement à la marque Plasmor."

Déménager et relancer l'activité

Plasmor reste en Bretagne, mais va quitter les bords du Golfe du Morbihan pour rejoindre Bains sur Oust. "La 1ère étape va être de restaurer la confiance et la productions sur les 3 années à venir, en repartant sur les bateaux existant et qui marchent. On va continuer les kayaks et les voiliers. Je vais recruter un premier salarié, en proposant en priorité aux anciens salariés de Plasmor et devrais en prendre un deuxième dès le 1er voilier vendu."

Le nouveau gérant reste prudent sur le développement et les nouveaux bateaux. "Nous ne serons pas sur les salons nautiques en 2019, cela serait trop rapide. Et pour faire de l'innovation, il faut déjà rentrer de la trésorerie."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...