Brunswick : Licenciements et chômage partiel chez le leader américain de la plaisance

Production de moteur hors-bord dans l'usine Mercury Marine de Fond du Lac

Licenciement et chômage partiel... Les effets de la réorganisation du groupe Brunswick et d'un marché américain de la plaisance perturbé sont importants pour les employés.

Une centaine de licenciements au sein du groupe Brunswick

Le groupe Brunswick s'est recentré sur son activité de plaisance en mai 2019, en cédant sa branche de matériel de fitness. La réorganisation qui en découle n'est pas sans conséquences sur l'emploi. Une centaine de postes va être supprimé au sein des fonctions de support du groupe. Brunswick annonce "une série de mesures pour réaligner sa structure de coûts afin de supporter un hausse des gains et donner la marge de manœuvre nécessaire pour financer des initiatives importantes dans les produits et le digital." L'opération devrait baisser les charges de 6 M$ et diminuer les coûts de presque 17 M$ sur une base annuelle. L'entreprise indique que les licenciements ne toucheront pas les équipes de production de bateaux et de moteurs.

Chômage partiel chez Mercury Marine

En revanche, Lee Gordon, porte-parole du groupe Brunswick, a confirmé à nos confrères d'IBI, des mesures de chômage partiel au sein du motoriste Mercury Marine. "Face à la combinaison d'une météo hors-norme durant le 1er semestre provoquant des inondations dans le Midwest et une faiblesse du marché, nous avons pris la décision d'une fermeture temporaire de certaines lignes de production dans nos usines de Fond du Lac pendant un certain nombres de jours du calendrier des deux prochains mois. Cela ne touchera pas tous les employés, mais cela affectera certains employés qui travaillent sur ou en support aux lignes de production impactées." Les lignes de moteurs hors-bord V8 et V6 ne seront pas touchées.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...