Nauti-Link veut faciliter la transmission des entreprises du nautisme

Bruno Voisard, fondateur de Nauti-Link

Bruno Voisard a lancé Nauti-Link à la rentrée 2019. Il nous explique les objectifs et la genèse de son activité dans l'acquisition et la cession d'entreprises du nautisme et de la plaisance.

Mettre en relation des entrepreneurs du nautisme et d'ailleurs

Consultant dans le nautisme, après une longue expérience dans la location de bateaux et leur construction, Bruno Voisard a créé Nauti-Link en 2019. Son objectif est d'offrir un service spécialisé dans le domaine de la cession et de l'acquisition d'entreprises du nautisme. Il souhaite assurer le lien entre les cédants et les acheteurs et investisseurs potentiels. "Aujourd'hui si tu veux mettre ton entreprise en vente, passer par un tiers garantit la discrétion. Cela évite d'inquiéter les clients ou les banques, dans un environnement de la plaisance qui bouge. De plus, cela donne plus d'opportunités au cédant qui bénéficie de plus de propositions de rachat. Cela évite la cession au 1er offrant comme cela arrive souvent dans les petites entreprises du nautisme" explique Bruno Voisard.

Naut-Link indique avoir un portefeuille d'une vingtaine de transactions disponibles. Toutes entreprises du nautisme, il s'agit de sociétés allant du loueur de bateaux à l'équipementier en passant par le chantier constructeur, réparties en France et en Outre-Mer.

Mettre à profit son expérience

L'entrepreneur a identifié le besoin après les multiples sollicitations de son entourage arrivant en fin de carrière. "Depuis 2 ans, je suis contacté par des amis professionnels du nautisme qui veulent vendre et transmettre leurs entreprises. C'est souvent un premier exercice pour eux. Ils sollicitent mon avis. J'ai en effet l'expérience d'une vingtaine de transactions dans les 40 dernières années."

Bruno Voisard a cédé Nautitech à Bavaria en 2014

Assurer la transmission au-delà de la transaction

Les prestations vont au-delà de la mise en relation. Naut-Link propose également d'accompagner la transmission en incluant l'avant et l'après cession. "On peut préparer le terrain pendant 2-3 ans pour que cela se passe bien. Beaucoup de petites boîtes sont souvent trop incarnées par le patron. Il faut un accompagnement en amont et en aval." précise le fondateur de Nauti-Link. "Mon métier est le nautisme et non la fusion / acquisition. Je m'entoure de spécialistes." L'entreprise travaille avec des avocats et le Cabinet Bac à Nantes pour les aspects légaux et sociaux.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...