Bien exploiter les données du Big Data pour la filière plaisance

Nous récoltons en permanence de nombreuses données qui sont stockées. Mais comment exploiter ce que l’on nomme le Big Data ou en bon français les mégadonnées ou données massives ? Quels usages en faire pour la filière nautique ?

Au quotidien, tout un chacun alimente le Big Data d’information sur son monde de consommation. Toutes ces données sont stockées et atteignent un volume tel que le cerveau humain et les outils informatiques classiques sont incapables de les analyser. Le traitement de l’ensemble de ces données est géré par des supercalculateurs.

Le terme Big Data date de 1997 et en 2001 le Big Data est décrit selon le principe des ”trois V” :

  • Volume de données : ne cesse d’augmenter
  • Variété : multiple à traiter
  • Vélocité : analyse en temps réel

Auxquels est parfois ajouté la Véracité, c’est-à-dire valider la vérité et la crédibilité de l’information.

Le Big Data permet au-delà de la collecte de données et grâce à son traitement, de tirer des tendances pour anticiper et prendre des décisions en temps réel.

Gestion de la Relation Client (CRM)

Pour la filière nautique, il est primordial de mieux connaitre ses clients ou prospects pour satisfaire leurs demandes dans un monde qui ne cesse d’évoluer. Pour cela, on utilise un outil qui se nomme GRC (Gestion de la Relation Client) plus connu sous celui de CRM (Customer Relationship Management).

Des éditeurs de logiciel proposent et adaptent des outils informatiques d’aide à la décision pour fidéliser ces clients et développer de nouveaux produits ou services.

L’exploitation du Big Data dans la plaisance

La filière nautique est constituée de multiples acteurs institutionnels et privés avec des clients très volatiles et de plus en plus âgés.

Connaissons-nous réellement bien nos clients ? Proposons-nous une offre adaptée ? Quels sont les produits ou services souhaités par notre clientèle ? Voici quelques questions à se poser dont la réponse peut se dessiner à travers l’analyse de données du Big Data.

Autre exemple : si la tendance prouve que la location prend le pas sur la propriété d’un bateau, la question est : Comment adapter les infrastructures portuaires pour répondre aux demandes spécifiques de la location ?

D’autres questions sont primordiales pour notre développement : Comment attirer de nouveaux pratiquants, puis les fidéliser et les renouveler à travers des produits et services novateurs ? Comment séduire les prospects par des produits et des services adaptés ?

Les mégadonnées peuvent répondre à ces interrogations. Il existe une multitude d’aides à exploiter à travers le Big Data par l’ensemble des acteurs de la filière nautique.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...