Ikone : une renaissance entre voiliers et bateaux électriques

L' Ikone 6.0 devrait avoir une 2ème vie en bateau électrique

Les moules des voiliers Ikone auront une 2ème vie. Le propriétaire de l'outillage a trouvé un accord avec un chantier naval pour relancer la production et développer un modèle de bateau électrique. Philippe Goyat et Jérôme Clément nous en disent plus sur le projet.

Sauvetage des voiliers Ikone

Après la faillite du chantier Espace Vag, l'ensemble du matériel et des outillages liés à la construction de ses bateaux avait été mis aux enchères en novembre 2019. Philippe Goyat avait alors racheté les moules des voiliers Ikone 5.50, Ikone 6.0, Ikone 6.50 et Ikone 7.50 à travers sa société Francophil, avec l'ambition de les remettre en service. "Depuis, j'ai également racheté aux enchères le seul Ikone 6.50 produit par le chantier. (NDLR : il s'agit du modèle en cours de lancement lors de la liquidation d'Espace Vag)" précise l'entrepreneur qui continue d'investir pour la marque.

Transfert des moules des voiliers Ikone

Bagou Boats produira les voiliers Ikone

Après avoir envisagé de proposer à des chantiers différents de produire chaque modèle d'Ikone, Philippe Goyat a finalement trouvé un accord avec le chantier lorientais Bagou Boats de Jérôme Clément. "J'ai eu des contacts d'artisans, mais sans bâtiments pour construire les bateaux, tandis que Bagou Boats a ses locaux. J'ai été séduit par ce que Jérôme Clément a déjà fait et la relation de travail avec lui. J'ai de la demande pour les bateaux." explique Philippe Goyat.

Le fondateur du chantier précise : "Nous avons été mis en contact par Julien Marin qui est l'architecte du Bagou Boats et de plusieurs Ikone. Les outillages de l'Ikone 5.50 et de l'Ikone 6.50 sont déjà dans nos locaux de Lorient pour pouvoir faire des bateaux. La commercialisation se fera en partenariat avec Philippe Goyat."

Ikone 5.50

E-kone : un projet de bateau électrique en développement

Les deux partenaires ne veulent pas se contenter de relancer les voiliers Ikone. Un projet de bateau à moteur électrique sur la base de l'Ikone 6.0 est à l'étude. "Le bateau initial était déjà conçu comme un modèle à voile et à moteur. La carène est adaptée aux vitesses entre 5 et 15 nœuds. En la modifiant légèrement, cela va permettre de proposer des bateaux électriques plus petits à des prix tenus en complément du catamaran Bagou Boats de 7 mètres. Le catamaran est difficile à construire à un prix raisonnable dans des tailles plus petites. La motorisation autorisera une vitesse de pointe autour de 20 nœuds, permettant un peu de wake-board. On va également travailler sur les coques en biocomposites avec Julien Marin et retravailler entièrement le design extérieur" explique Jérôme Clément.

Catamaran électrique Bagou Boats

Philippe Goyat voit également cela comme une 1ère étape. "J'ai mon bateau à Marseille. Un bateau électrique où l'on puisse aller au Frioul semble logique, pareil pour aller aux Glénan depuis l'Odet. On va commencer par un bateau rapide avec l'Ikone 6.0 et l'on verra ce que cela donne" conclut-il.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...