Une défense de quai écologique, imprimée en 3D

Une défense de quai en cours d'impression 3D au sein du projet SeaBioComp

Le projet européen SeaBioComp a révélé un premier succès : l'impression 3D d'un profil de défense de quai à l'aide de matériaux écologiquement vertueux.

Une défense de quai en impression 3D

SeaBioComp a présenté fin avril 2020 un élément de défense de quai innovant. Le profil a été entièrement fabriqué à l'aide d'une imprimante 3D par la société néerlandaise Poly Products, spécialiste des matériaux composites, en partenariat avec l'entreprise de matériel maritime Klerk Waterbouw. Cette réalisation s'inscrit dans le projet collaboratif européen SeaBioComp, qui réunit 11 partenaires anglais, français, néerlandais et belges autour du développement et de la fabrication de démonstrateurs de produits composites durables en biomatériaux pour l'environnement marin. Après des tests fructueux, un élément grandeur nature devrait être rapidement testé in-situ sur un quai par Klerk Waterbouw.

Un matériau durable pour le monde portuaire

Grâce au financement européen, les partenaires ont pu adapter l'imprimante 3D à l'utilisation d'un biopolymère, en s'intéressant notamment au contrôle de la température, à la sélection des fibres naturelles et à la corrosion des outillages. Le nouveau profilé pourrait remplacer des défenses en bois dur tropical ou en plastique synthétique, limitant l'impact écologique et le gaspillage de matière. "En utilisant notre méthode d'impression 3D, les produits peuvent être produits directement sans moule. Cela économise de la matière et du temps. De plus, il n'y a a pas de perte de matière pendant la production car ni fraisage ni usinage ne sont nécessaires. Nous imprimons des biopolymères à base d'amidon (TPS) et d'acide polylactique (PLA) sur nos machines afin de prouver que l'on peut faire des produits durables pour les applications marines" se réjouit Albert ten Busschen de Poly Products.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...