Une nouvelle combinaison TPS développée par Guy Cotten

L'équipementier français Guy Cotten va relancer prochainement sa combinaison TPS, qui permet aux marins de se protéger des infortunes de mer. Pour encore plus de sécurité, l'entreprise s'est rapprochée du skipper Louis Duc et a procédé à quelques améliorations.

La sécurité du marin

Lancée dans les années 90, la combinaison TPS sert à protéger les marins d'infortunes de mer. Mais pour des raisons de certification, Guy Cotten a arrêté la commercialisation de sa combinaison en 2017. Ne restait donc plus que le marché de l'occasion pour s'en procurer une.

"La combinaison TPS c'est la force de tous les skippers. On pensait relancer la production, car certains modèles ont plus de 20 ans, mais c'est un marché de niche ; nous ne vendons que 50 à 100 pièces par an et la norme pour la certification coute 30 000 €" nous explique Mr Bertholom, directeur de Guy Cotten.

Une nouvelle combinaison TPS améliorée

À la demande des coureurs, l'équipementier a néanmoins décidé de remettre sur le marché sa TPS. Pour ce faire, la société s'est rapprochée de Louis Duc, naufragé sur son Class40 sur la Transat Jacques Vabre 2019 au large des Açores.

"L'ayant utilisé il y a peu, nous avons pris contact avec lui pour savoir sur quels points d'amélioration travailler. La forme et l'enfilage restent les mêmes, mais nous avons apporté quelques détails supplémentaires" détaille Mr Bertholom.

Voici les modifications apportées :

  • Un couteau pour couper les bouts
  • Une sangle sur la capuche pour maintenir l'antenne de la balise hors de l'eau afin d'en garantir le bon fonctionnement.
  • Une poche intérieure pour pouvoir y glisser des papiers d'identité ou de l'argent
  • Un coloris orange afin d'être mieux visible par les secours, les anciennes couleurs – rouge et bleu – n'étant pas assez repérables.
  • Une épaisseur augmentée d'un demi-millimètre.
L'ancienne combinaison TPS
L'ancienne combinaison TPS

Un prototype validé par les skippers

Le prototype de cette nouvelle combinaison a été présenté en juillet 2020 à une quinzaine de skippers, dont François Gabart et Yves le Blévec, et validé par la communauté de coureurs au large. Le directeur présentera également cette nouvelle version aux Figaristes sur la Solo Guy Cotten.

Si la TPS est majoritairement utilisée par les coureurs du large, certains croisiéristes au long cours l'utilisent également pour sécuriser leur voyage.

La combinaison TPS permet de flotter
La combinaison TPS permet de flotter

Le marché de l'occasion toujours d'actualité

"L'ancienne TPS est toujours aux normes et il est possible de continuer à condition d'être révisée. On en trouve d'ailleurs encore sur le marché de l'occasion", explique le directeur de l'établissement français.

Avant de faire homologuer sa combinaison, Guy Cotten va d'abord s'assurer de valider un produit bien fini. L'entreprise est actuellement en recherche d'un laboratoire pour effectuer les tests de certification et espère pouvoir mettre sur le marché sa nouvelle combinaison début 2021. L'ancien modèle était commercialisé entre 700 et 750 €, Guy Cottent étudie actuellement le nouveau tarif de sa TPS.

Dans l'attente de pouvoir remplacer toutes les combinaisons TPS anciennes, celles des concurrents du Vendée Globe 2020 seront contrôlées avant le départ du tour du monde en solitaire.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...