Oyster Yachts repris par un professionnel des jeux en ligne

Oyster 745 de chez Oyster Yachts

Le chantier de voiliers haut de gamme Oyster Yachts a trouvé un repreneur. Nouveaux modèles et renouvellement de direction sont au programme.

Richard Hadida reprend Oyster Yachts

Dans un message sur son site internet, le chantier de voiliers britannique Oyster Yachts a confirmé les rumeurs sur la désignation d'un repreneur, après sa mise en redressement. Le dossier de Richard Hadida Yachting Ltd, société créée à dessein par Richard Hadida, a été retenu par les administrateurs de KPMG.

Du jeu en ligne à la construction navale

Le nouveau propriétaire d'Oyster Yachts est un entrepreneur britannique du secteur des jeux en ligne. Il est l'un des fondateurs et dirigeant de la société Evolution Gaming Group qui fournit des solutions logicielles pour les paris et les casino en ligne. Sans expérience industrielle dans le nautisme, il est néanmoins un plaisancier aguerri, "tombé amoureux d'Oyster Yachts après avoir navigué sur l'un des voiliers de la marque pendant quelques années."

Nouveaux bateaux et nouvelle équipe dirigeante

Selon des propos relayés par nos confrères d'IBI, Richard Hadida devrait se séparer de la direction actuelle d'Oyster Yachts et se faire seconder par Kim Stubbs qui a participé au redressement du chantier naval Sunseeker et Paul Adamson, ancien capitaine de l'Oyster 875 Lush. Le projet prévoit également la reprise du maximum d'employés, bien que nombre d'entre eux aient déjà retrouvé un emploi dans les chantiers avoisinants comme Discovery Yachts. La reprise du travail sur les 26 bateaux en construction est le 1er défi de la nouvelle équipe.

Afin d'attirer de nouveaux clients chez Oyster Yachts, Richard Hadida souhaite développer de nouveaux modèles de voiliers de plus petite dimension, dans le créneau dynamique des 40 pieds.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Oyster Yachts en difficulté

Reprise d'Oyster Yachts, 45 manifestations d'intérêt

Le chantier naval Oyster Yachts en faillite