Reprise d'Oyster Yachts, 45 manifestations d'intérêt

Voilier Oyster Yachts

Après la mise en redressement du chantier naval Oyster Yachts, l'intérêt des acheteurs potentiels est vif. Un repreneur qui devra faire face à une dette élevée suite au naufrage du Polina Star III.

Faillite surprise

Le chantier naval britannique Oyster Yachts avait surpris de nombreux observateurs le 6 février 2018 en annonçant sa mise en faillite. Elle faisait suite au retrait de l'investisseur HTP Investments BV, qui avait racheté l'entreprise en 2012. Les tribunaux ont depuis désigné KPMG comme administrateur dans le but de trouver un repreneur.

45 marques d'intérêt

Oyster Yachts, dont le carnet de commande était plein lors de la faillite, attire les convoitises. Dans une interview à notre confrère IBI, le PDG du chantier David Tydeman affirme que KPMG aurait reçu 45 marques d'intérêts pour le rachat de la marque de voiliers. Le processus de sélection des dossiers, qui commencera fin février devrait durer plusieurs semaines.

Hasard du calendrier, le directeur général du constructeur de voiliers Discovery Yachts, qui se félicitait de la réussite de sa levée de fonds, déclarait à IBI : "Nous avons relevé avec succès deux entreprises en moins d'un an et nous sommes prêts pour une autre. Nous avons une situation financière robuste et cherchons activement des opportunités d'agrandir le nombre de marques dans notre portefeuille."

Dette du naufrage du Polina Star III

David Tydeman a également confirmé que les difficultés d'Oyster Yachts et le départ de HTP Investments avaient été causés par les frais d'assurance liés au naufrage du Polina Star III. Le chantier, qui s'est retourné contre son sous-traitant Bridgland Moulders, se voit réclamé 7,2 M£. A ce jour, 400 000 £ ont déjà été payés, laissant une dette de 6,8 M£. Une somme qui pèsera sûrement dans les dossiers de reprise du chantier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...
Reportage : Oyster Yachts en difficulté

Le chantier naval Oyster Yachts en faillite

Oyster Yachts repris par un professionnel des jeux en ligne