Voiliers Ovni : "Alubat a retrouvé la confiance des clients"

Christian Picard, directeur d'Alubat

Nouveau look des Ovni, objectifs de croissance, recrutement, certification des voiliers... Christian Picard, directeur du chantier naval Alubat, fait un point avec BoatIndustry.com.

Ovni 450, un 1er objectif atteint

Lorsqu'on l'interroge sur l'évolution du chantier Alubat depuis son arrivée en 2016, Christian Picard, directeur de l'entreprise vendéenne, affiche sa satisfaction. "On s'était fixé pour objectif de présenter l'Ovni 450 au Grand Pavois 2018 et il est là. L'engagement est tenu. Nous en avons livré 3 unités et 7 voiliers ont été vendus. C'est le résultat d'un travail collégial en interne."

Ovni 450 en construction chez Alubat

Alubat retrouve des résultats positifs

Au-delà du nouveau modèle de dériveur lesté, c'est l'ensemble de l'entreprise qui a relevé le défi du redémarrage, après avoir connu des heures difficiles. "Nous avons livré 12 bateaux en 2017/2018. L'objectif est de 15 cette saison. Alubat devrait atteindre un rythme de croisière de 20 voiliers par an. Le chiffre d'affaires est en augmentation de 12% et surtout, nous avons retrouvé un résultat financier positif. L'équipe est motivée et notre objectif d'un nouveau bateau par an est sur les rails." explique Christian Picard.
En parallèle, Alubat a procédé a plusieurs recrutements. L'entreprise a notamment pu réintégrer 2 salariés licenciés lorsqu'elle traversait des difficultés, un symbole fort du redémarrage. Elle termine sa réorganisation en structurant son bureau d'études pour lequel elle recherche un responsable.

Un lien reconstruit avec les plaisanciers

Au-delà des chiffres, Christian Picard se réjouit de la relation renouée avec les plaisanciers et la communauté des propriétaires. "La confiance est retrouvée. Il n'y a plus de doute sur la survie du chantier Alubat et je n'ai plus à signer des garanties de remboursement d'acompte à mes clients." En partenariat avec ses propriétaires, le chantier a aidé au lancement d'un nouveau site internet Ovni Club pour faire vivre une communauté redynamisée et très attachée à la marque.

Futur Ovni 400 par Alubat

Rajeunir la gamme

Après l'Ovni 450 en 2018, Alubat prévoit le lancement de l'Ovni 400 en 2019 pour succéder à l'Ovni 395. Christian Picard justifie ses choix de conception, qui tranchent avec l'histoire des voiliers Ovni, par des aspects techniques et commerciaux. "Aujourd'hui, 50% de nos visiteurs sur les salons disent qu'ils vont chercher sur le marché de l'occasion. La seule solution est donc de rendre nos nouveaux bateaux plus modernes pour se démarquer. Pour l'Ovni 400, nous avons consulté Marc Lombard et le duo Mortain Mavrikios, qui a finalement été retenu. La nouvelle réglementation rend difficile la certification de nos petits bateaux en catégorie A. En mettant une quille de 1,3T à la place de nos dérives habituelles, on répond à ce problème tout en améliorant les performances. Le roof vitré rend le bateau plus lumineux et moderne et les bi-safrans, moins profonds, évitent le système de relevage pour pouvoir beacher."
Interrogé sur le projet de catamaran présenté en 2017, autre axe de rajeunissement d'Alubat, Christian Picard se montre prudent. "L'outillage est prêt, mais on attend qu'il y ait un client. Construire sans client est un risque. La priorité, c'est la pérennité du chantier."

Se renouveler sans se précipiter, cela pourrait résumer la ligne de conduite d'Alubat.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...