Dominique Presles : Disparition d'une figure de l'architecture navale

Lady Barbaretta, catamaran de 105 pieds dessiné par Dominique Presles

L'architecte naval Dominique Presles nous a quitté. Retour sur le parcours d'un professionnel éclectique, du voilier au chalutier en passant par l'enseignement et la rédaction du fameux livre "Architecture Navale".

Disparition de Dominique Presles

L'architecte naval Dominique Presles s'est éteint à l'âge de 79 ans dans sa maison d'Arradon dans le golfe du Morbihan. Il laisse derrière lui un héritage important pour l'ensemble de sa profession, notamment à travers ses réalisations dans la plaisance et dans son travail de transmission de l'architecture navale.

Un disciple d'André Mauric et Jean Knocker

La première expérience de l'architecture navale de Dominique Presles se fait aux côtés de Jean Knocker. Alors étudiant passionné de bateaux avec l'envie de tout arrêter, il le contacte pour entrer dans son chantier. Jean Knocker tente de l'en dissuader, mais il insiste et passe finalement 10 mois à se former auprès de lui. Il rejoint ensuite le cabinet du fameux André Mauric où il continue à forger sa connaissance de l'architecture navale.

Du voilier de course et de croisière au chalutier

En 40 ans, Dominique Presles réalise 60 projets de navires, de 5 à 35 mètres. Il touche à tous les matériaux : aluminium, acier ou composite. Les amateurs de voile et de régate se souviennent de la goélette Grand Louis dessinée pour André Viant, 1er voilier français lors la 1ère course autour du monde en équipage en 1973. La Fernande, Petrouchka ont également marqué la course-croisière.

Dominique Presles conçoit également des voiliers de série pour les plaisanciers avec le Pen Duick 600 et le Craff 33. Il s'attelle à des projets de croisière luxueuse, à l'image du catamaran de 105 pieds high tech à l'époque, Lady Barbaretta, en carbone epoxy.

Pen Duick 600

Il s'intéresse également aux navires professionnels, dessinant des chalutiers pour les armements La Houle ou le bateau porte de Villefranche-sur-mer. Dominique Presles s'implique aussi dans la restauration et la reconstitution de voiliers du patrimoine en bois, comme le lougre Corentin ou le Fleur de Lampaul.

Enseignement et transmission de l'architecture navale

La trace de Dominique Presles dans l'architecture navale ne se limite pas à ses bateaux et ses plans. Il est à l'origine des premières formations du secteur, avec le lancement dès 1971 de cours au sein de l'Ecole d'Architecture de Paris La Villette, devenue DPEA et partenaire de l'ENSTA Bretagne.

Le "Paulet-Presles", surnom de l'ouvrage "Architecture Navale, Connaissance et Pratique" écrit avec Dominique Paulet, fait partie de la bibliothèque de tous les architectes navals du pays. Sa troisième édition est sortie en 2018. Il synthétise de nombreux fondamentaux de la conception de bateaux de plaisance et de navires de commerce.

Frédéric Neuman, qui le connaissait depuis longtemps, témoigne de sa volonté de partager ses connaissances. "Cela faisait 20 ans que l'on travaillait ensemble, depuis que j'ai été son stagiaire en 1998. Au-delà de ce qu'il m'a donné, la transmission était très importante pour lui. Il a toujours accordé de l'importance à la jeunesse en qui il avait confiance. Cela faisait partie de lui."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...