Interview / "SMM Technologies a pour objectif l'autonomie."

Jean-Claude Schoepf, directeur général de SMM Technologies et du groupe Carboman

Jean-Claude Schoepf, directeur général du groupe Carboman et de SMM Technologies, répond aux questions de BoatIndustry sur ses ambitions pour le fournisseur de moules et pièces composites pour le nautisme et l'industrie. Développement depuis la reprise de la société, perspective, vision du marché...

Le groupe Carboman a repris SMM Technologies avec Lorima en septembre 2017. Quelle était l'optique de l'opération et les évolutions depuis cette date ?

Il s'agit d'une intégration verticale pour Carboman dans le but d'avoir une capacité de production de moules en interne, avec notamment le centre d'usinage. En revanche, l'objectif est que SMM Technologies soit autonome. Aujourd'hui, 1/4 du chiffre d'affaires est interne au groupe, mais il y a une mise en concurrence et les affaires se font au prix du marché. Nous avons aussi regagné de nouveaux clients, à l'image de Zodiac ou Couach.

Du point de vue des effectifs, nous étions 21 lors de la reprise à la barre du tribunal en septembre 2017 et nous sommes désormais une trentaine.

Centre d'usinage

Comment vous positionnez-vous par rapport à la concurrence ?

Aujourd'hui nous avons un concurrent en France, mais la concurrence est surtout en Espagne, en Italie et en Turquie avec des prix bas. Il y a globalement une problématique de capacité sur le marché. Certains clients viennent vers nous comme une deuxième chance après avoir essuyé un échec en Turquie.

Comment se répartissent les activités par secteur et par pays ?

Sur les 16 mois depuis la reprise, le nautisme représente 50% de l'activité. L'industrie, l'aéronautique et le naval complètent le volume. Nos clients sont français à 90%. Le transport est un élément important. On a notamment regardé l'expédition par barge, étant au bord de l'eau. Cela coûte encore 3 à 4 fois le prix du camion.

Quels sont les axes de développement et les investissements à venir ?

Le plus important est de retrouver la confiance des clients et de les pérenniser lorsque l'on reprend une entreprise à la barre du tribunal. Cela a commencé, en retrouvant de nouveaux clients comme Zodiac ou Couach.

Du point de vue de l'organisation, le travail, déjà initié, est de mettre en place un fonctionnement avec une bonne communication, et que je puisse passer la main à terme au sein de SMM.

Nous allons investir dans une centrale de dépoussiérage. Pour autant, nous nous limitons à la stratification au contact ou à l'infusion chez SMM Technologies. S'il faut faire du pré-imprégné ou utiliser un autoclave, on va chercher au sein de Carboman.

Moule du catamaran à effet de surface A2V réalisé par SMM Technologies

En guise de conclusion. Vous venez de l'aéronautique. Quel regard portez-vous sur le nautisme ?

J'ai travaillé avant chez Airbus pendant de nombreuses années. Je recherchais de l'agilité. Depuis 4 ans chez Carboman, je trouve très intéressant de "structurer l'artisanat". Il y a un travail d'éducation dans la production nautique pour éviter les erreurs industrielles. Il y a beaucoup de compétences et la réglementation laisse plus de place à l'innovation que dans des secteurs comme l'aéronautique ou le BTP. En revanche, il y a beaucoup de "grands chefs de cuisine" avec leur tour de main qui se remettent peu en cause et arrivent en imposant leur solution technique.

La variété des projets et leur rythme rapide apportent de la nouveauté sans laisser le temps de se lasser.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...