Sailwood : Le bois, un savoir-faire recherché dans le nautisme

Serpentère en cours de refit chez Sailwood © Briag MERLET

Le chantier naval Sailwood va fêter ses 4 ans. L'occasion de dresser le portrait de ce spécialiste de l'aménagement et des bateaux en bois, et de faire le point sur son développement avec Eric Séchaud, son co-fondateur.

Bateau bois et aménagement, le cœur du métier

Le chantier naval Sailwood a vu le jour en 2015. Il naît de l'association de 4 professionnels du nautisme, Eric Séchaud, Glen Maine, Fred Zahm et Benoit Lequin, qui s'étaient rencontrés et avaient collaboré comme salariés dans diverses entreprises du nautisme au cours de leurs vies professionnelles. Comme son nom l'indique, le projet naît autour de la passion pour le bois et ses applications dans le nautisme. Sailwood utilise son savoir-faire pour le refit de coques en bois, mais également beaucoup pour l'aménagement intérieur de bateaux, qu'il s'agisse de plaisance ou de navires professionnels. Son expérience est également prisée pour les vernis et le travail des ponts en teck, naturels ou synthétiques avec la marque Dek-King. "Nous nous recentrons sur le bois. On a fait un peu de composite, mais on en fait moins. Il y a trop de faiseurs sur le marché." explique Eric Séchaud.

Eric Séchaud, co-fondateur de Sailwood

Marché et clientèle variée

Aujourd'hui, Sailwood est actif sur 3 principaux marchés :

  • la plaisance pour le refit de belles unités comme des Swan 38 et 43 sur lesquels Sailwood assure la maîtrise d’œuvre complète du projet de refonte, de l'intérieur, au mât et aux voiles.
  • le refit de bateaux de pêches en bois.
  • le marché militaire, à travers la MCO (Maintien en Condition Opérationnelle) par la reprise d'aménagement intérieur des bâtiments de la Marine.

Refit d'un Swan en cours chez Sailwood

Les professionnels représentent 70% du chiffre d'affaires, tandis que les plaisanciers particuliers comptent pour 30%.

"Le développement des bateaux classiques à Port-Louis attire une clientèle pour la menuiserie sur la rade de Lorient. Nous travaillons également avec le chantier lorientais Marsaudon Composites pour l'aménagement d'un catamaran TS5 selon les demandes du client." illustre Eric Séchaud.

Mobilier de bateau dans la cabine de vernis de Sailwood

Croissance de l'activité de Sailwood

Sailwood emploie 7 personnes, dont 6 menuisiers. Après avoir débuté dans un hangar de 700 m² avenue de la Perrière à Lorient, le chantier naval a pu s'agrandir en reprenant un hangar attenant de 1 000 m² pour suivre la croissance de l'activité. En incluant le projet d'habitat flottant Sealoft, développement mené à travers une filiale, le chiffre d'affaires de Sailwood a atteint 430 000 € en 2018. Il affiche une croissance de 30% hors Sealoft.

Plus d'articles sur les chaînes :

Morbihan
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...