Interview / IDB Marine - Marée Haute : La fusion des chantiers navals reportée sine die

Denis Bourbigot, patron d'IDB Marine

Le rapprochement entre les constructeurs finistériens de voiliers IDB Marine et Marée Haute verra-t-il le jour ? Il n'est plus à l'ordre du jour. Denis Bourbigot, patron d'IDB Marine, revient sur le processus entamé fin 2018 et sa décision de poursuivre son activité indépendante.

La fusion IDB Marine – Marée Haute suspendue

Les deux chantiers navals finistériens IDB Marine et Marée Haute, installés sur le même site du Minaouët à Trégunc, proche de Concarneau, avait annoncé à l'automne 2018 leur volonté de se rapprocher. Une nouvelle structure, intégrant à parts égales, IDB Marine, Marée Haute et le groupe BFR, actionnaire minoritaire de ce dernier et propriétaire du site industriel, devait voir le jour au début de l'année 2019. Tandis que l'été approche, le retard accumulé a poussé Denis Bourbigot, patron d'IDB Marine à jeter l'éponge. "L'été arrive et on a beaucoup de travail notamment avec les Mini. L'objectif était janvier et en mai, ce n'est toujours pas fait. Ça a trop traîné en longueur."

Site du Minaouët

Décalage entre le financier et la construction des bateaux

Denis Bourbigot explique la situation par des différences culturelles entre les 2 chantiers navals, notamment dans l'administratif et le financier. "On ne parle pas tout à fait le même langage. Le projet n'était probablement pas suffisamment mûr pour moi. Je ne sais pas si j'étais prêt."

Le dirigeant souligne néanmoins les aspects positifs des derniers mois. "On a fait un gros travail opérationnel, au niveau des process de construction des bateaux. Aussi dans le choix des produits en comparant ceux que nous utilisions, pour quelle raison et à quel prix. Pour cela, on n'avait pas besoin des financiers. Sur l'aspect humain, avant, on se regardait un peu en chien de faïence entre les chantiers, aujourd'hui il y a une vraie bonne ambiance sur le site. On est plus doués pour l'infusion que pour la fusion !!"

Pont en fabrication chez Marée Haute

Pas de déménagement d'IDB Marine dans l'immédiat

Les Maxi 6.50 d'IDB Marine, nouveaux voiliers de série de la Classe Mini, sont un succès, tandis que les Mojito et les Malango séduisent toujours les plaisanciers. La situation commerciale favorable incite l'entreprise à vouloir investir dans des bâtiments plus modernes. Dans son projet malheureux de rachat du site du Minaouët, finalement cédé au groupe BFR, le chantier naval prévoyait de lourds investissements de modernisation. Le niveau d'ambition moindre de l'actuel propriétaire pourrait pousser IDB Marine à déménager. "Ce n'est pas le sujet avec l'été, mais on garde toujours un plan B. Quant à la fusion, la porte n'est pas claquée."

Maxi 6.50 d'IDB Marine en navigation

Contacté, le chantier Marée Haute n'a pas répondu à nos sollicitations.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Mojito 1088, la fiche technique

MarqueIDB Marine
ArchitectePierre Rolland
Longueur de coque11.00
Largeur4.00 m
Catégorie CEA
Déplacement lège4 000 kg
Surface de voilure au près74 m2
Nombre de moteurs maximum1
Voir la fiche technique du Mojito 1088