Boat Club : Les grandes manoeuvres se poursuivent

Freedom Boat Club à La Rochelle

Le groupe Brunswick a annoncé le rachat à venir du Freedom Boat Club. Les grands constructeurs de bateaux de plaisance continuent de se positionner sur cette nouvelle offre de navigation à la frontière de la location. Eric Vivet, concessionnaire Jeanneau et franchisé Freedom Boat Club nous éclaire sur les conséquences alors qu'un partenariat avait été signé entre le boat club et le concurrent de Brunswick.

Brunswick rachète Freedom Boat Club

Lors de la récente cession de son activité fitness, le groupe Brunswick avait annoncé sa volonté de se recentrer sur le nautisme, particulièrement dans les services, et de développer son activité par des acquisitions et de la croissance externe. Une semaine plus tard, cette stratégie trouve sa première illustration. Le groupe américain a annoncé son projet de rachat de Freedom Boat Club, pionnier et leader outre-atlantique des boat-clubs. Il intégrera la division Business Acceleration group et conservera sa direction menée par John Giglio. Les conditions financières de l'opération n'ont pas été dévoilées. Elle devrait être finalisée au deuxième trimestre 2019.

Pionnier du Boat Club

Créé en 1989 aux Etats-Unis, le Freedom Boat Club a été l'un des pionniers dans le lancement de cette offre de navigation, à la frontière entre la propriété et la location de bateaux. Il revendique désormais le plus gros réseau de franchisés, comptant 20 000 membres plaisanciers pour une flotte de 2 200 bateaux. La marque est présente dans 30 Etats américains, au Canada et en Europe. En 2018, elle a signé en France un partenariat avec Jeanneau pour son développement dans l'Hexagone.

Signature du partenariat Jeanneau / Freedom Boat Club

Pas de conflit avec la carte Jeanneau

Le rachat de Freedom Boat Club par le groupe Brunswick, principal concurrent dans la fabrication de bateaux de plaisance du groupe Bénéteau, propriétaire de Jeanneau, aurait pu inquiéter son réseau. Eric Vivet, à la tête de West Yacht Broker à La Rochelle, 1er membre du réseau Jeanneau a avoir adhéré au Freedom Boat Club, ne le voit pas ainsi. "C'est un renforcement des objectifs et des moyens. C'est positif. Au niveau français, ce sera plutôt une accélération. On a une grosse opération à La Rochelle à la fin juin pour la 1ère saison du boat club et les patrons de Freedom Boat Club viennent nous soutenir. D'un autre côté, nous serons sur le stand de Jeanneau au Grand Pavois comme prévu. Aujourd'hui, ça ne change rien. Il y a une synergie de moyens entre ceux qui fabriquent les bateaux et les services et cela nous conforte sur le travail d'éducation à ce qu'est le boat club. Nous avons fait un gros travail pour européaniser et franciser la formule Freedom et nos clients sont ravis !"

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...