Le chantier naval Ofcet en liquidation judiciaire

Ofcet 32 SC construit par le chantier rochelais Ofcet

Le tribunal de commerce de La Rochelle a prononcé la liquidation judiciaire du constructeur de voiliers Ofcet. Disparition d'un chantier naval qui avait su séduire de nombreux plaisanciers et s'imposer dans le paysage du nautisme, également comme sous-traitant.

Le chantier naval Ofcet cesse son activité

La justice a validé le 7 mai dernier la procédure de liquidation judiciaire du chantier naval Ofcet. Le constructeur rochelais de voiliers dédiés à la course au large et à la croisière performante a cessé son activité. L'entreprise comptait 6 salariés hors dirigeant et affichait un chiffre d'affaires de 678 367€.

Du Mini 6.50 à l'Ofcet 32

L'aventure Ofcet démarre avec la création de Prépa Nautic à La Rochelle en 2008 par Yann Dubé et Matthieu Piquelé. Ils lancent alors une société spécialisée dans les travaux de réparation de bateaux de course. En 2014, ils se lancent dans la construction de voiliers neufs avec la production de l'Ofcet 6.50 . Ce Mini 6.50 rencontre un réel succès commercial avec 11 bateaux vendus la 1ère année et sportif en remportant la Mini-Transat 2015. Pour séparer construction neuve et réparation, une nouvelle structure est créée en 2015 sous le nom de chantier Ofcet. Les constructeurs voient plus gros et s'attaquent au marché de l'IRC en lançant l'Ofcet 32, conçu par l'architecte naval Marc Lombard. En fin d'année 2018, ils déménagent du plateau nautique au centre ville de La Rochelle pour une zone industrielle du nord de l'agglomération afin d'augmenter leurs capacités. Ils ne rencontreront malheureusement pas le succès escompté, amenant au triste dénouement judiciaire.

Yann Dubé, fondateur du chantier naval Ofcet et de Prépa Nautic à La Rochelle lors du Grand Pavois 2017

Une perte pour le nautisme rochelais

Bénéficiant d'une image moderne, le chantier apportait du dynamisme à l'industrie nautique rochelaise. Impliqué dans le tissu économique local, sa disparition pourrait porter préjudice à certains autres chantiers. Ofcet travaillait en sous-traitance avec d'autres acteurs de la plaisance. Il réalisait notamment des bordés en composite pour le nouveau RM11.80 de RM Yachts, qui indique avoir déjà trouvé des solutions alternatives.

Nous n'avons pu joindre de responsable du chantier à ce jour pour éclairer les raisons de cette fin d'activité et l'avenir potentiel de la marque, ainsi que les conséquences pour la société Prépa Nautic.

Plus d'articles sur les chaînes :

Charente-Maritime
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...