Tour du Finistère : Le classement entreprise séduit les pros du nautisme

Le Glaz, voilier JPK 10.80 sponsorisé par le Crédit Agricole du Finistère, lors du Tour du Finistère 2019

Le Tour du Finistère à la Voile dispose d'un classement spécial entreprise. La Filière Mer du Crédit Agricole et le chantier Marée Haute, qui s'alignaient dans la catégorie, nous expliquent leurs motivations et leur intérêt comme professionnels du nautisme.

Les entreprises du nautisme s'alignent sur le Tour du Finistère à la voile

Parmi les spécificités du Tour du Finistère à la voile, on peut noter l'existence d'un classement spécial pour les équipages dits "entreprise". Tout bateau dont plus de la moitié des marins du bord travaille dans la même société peut prétendre au titre. Plusieurs entreprises liées à l'industrie nautique et à la plaisance ont soutenu un voilier dans la catégorie. Le Crédit Agricole du Finistère et le chantier naval Marée Haute nous expliquent l'intérêt de l'opération pour leurs sociétés.

Valoriser le Crédit Agricole dans la Glaz Economie

Présent dans le sponsoring voile depuis des dizaines d'années au niveau local et national, le Crédit Agricole n'en est pas à son 1er Tour du Finistère. "Le projet Crédit Agricole Filière Mer a 6 ans et c'est son 6ème Tour du Finistère, le 1er avec notre nouveau skipper Alain Barazer." explique Stéphanie Tiphaigne, animatrice de la Filière Mer du Crédit Agricole du Finistère. "C'est difficile de faire du maritime quand il y a agricole dans le nom. Le Glaz (NDLR: Nom du bateau désignant en breton une couleur entre le vert et le bleu) montre que c'est possible et fait la promotion de la Glaz Economie!"

Cohésion d'entreprise

En plus de la communication externe, les équipages d'entreprise sont des outils de cohésion interne et de développement de l'activité. Au Crédit Agricole, l'équipage est composé d'un skipper prestataire et d'une moitié d'administrateurs et de salariés. "Je peux compter sur un vivier d'une trentaine de personnes pour être 8 sur l'eau tous les dimanches." explique le skipper Alain Barazer. "En plus de cela, on fait de l'initiation en interne pour faire venir des jeunes à bord et l'on embarque parfois des clients. Le JPK 10.80 est un bon compromis régate-performance, restant accessible pour l'initiation."

Ré-ouvrir Marée Haute à la régate

De son côté, le chantier naval Marée Haute de Trégunc a également un objectif commercial derrière le Tour du Finistère 2019. L'équipage, composé en bonne partie de salariés de l'entreprise, naviguait sur un Django 9.80. "Le chantier est né avec la régate et les Mini 6.50, mais il s'en est éloigné. Notre but sur le Tour du Finistère est de montrer les capacités du Django 9.80 en course. Montrer que l'on peut s'y amuser, même si le bateau n' a pas été pensé pour cela au départ, mais pour la croisière. Sur la 1ère étape, on a pu embarquer également 2 prospects intéressés." résume Serge Calvez, dirigeant du chantier.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...