Kairos : Allier course au large, nautisme et environnement

Gwalaz, le trimaran en lin développé par Kairos et Tricat pour Lost in the Swell

Depuis plusieurs années, l'activité de Roland Jourdain dépasse le cadre de la course au large. Fonds de dotation Explore, biomatériaux, pépinière du nautisme, éducation à l'environnement... Nous avons profité d'une rencontre avec Sophie Vercelletto, associée de Roland Jourdain, pour y voir plus clair.

Naissance de Kairos

L'entreprise Kairos est née en 2006 pour accompagner les projets de course au large de Roland Jourdain. Pour faciliter le fonctionnement avec son sponsor d'alors, Veolia Environnement, il crée la société qui vend le projet sportif à son financeur. Mais déjà, le marin pense plus loin. "Dans l'objet social de Kairos, il y avait dès la création 4 objectifs : la course au large, l'environnement, la pédagogie et la transmission. Et aujourd'hui, nous agissons sur les 4 domaines." se réjouit Sophie Vercelletto, compagne de Roland Jourdain, qui l'a rejoint en 2009 comme associée. "Il y avait aussi la volonté de se diversifier pour éviter le client unique."

L'équipe du Fonds Explore

Recherche dans les bio-matériaux

Les matériaux sont au cœur de l'évolution de la course au large. L'équipe de Roland Jourdain a donc rapidement commencé à réfléchir aux fibres utilisées dans les bateaux, et notamment la possibilité d'utiliser des fibres d'origine naturelle. "Au moment de la fin brutale du partenariat avec Veolia, nous avons eu des indemnités de rupture. On aurait pu tout arrêter et mettre l'équipe à la porte, mais on a préféré investir dans le bureau d'études et les bio-matériaux" explique Sophie Vercelletto.

Kairos a ainsi pu travailler sur les fibres végétales avec l’Université de Bretagne Sud et l'Ifremer. L'arrivée au bon moment (le Kairos en grec !) des surfeurs de Lost In The Swell, à la recherche d'un bateau en fibres de lin, a donné naissance au Gwalaz, un trimaran construit en partenariat avec Tricat. Le projet a permis des tests grandeurs natures et une étude sur le vieillissement après 2 ans d'expédition.

Projets développés par Kairos dans les biocomposites, exposés au JEC World

Aujourd'hui, Kairos lance le premier produit commercial Kairlin, des panneaux en lin principalement destinés à la publicité sur le lieu de vente. Le bureau d'études vend des prestations pour l'étude de remplacement de matériaux classiques par des fibres naturelles et participe notamment au projet européen de recherche sur un foiler en fibres naturelles Flower.

Pépinière nautique et pôle d'explorateurs

Créé en 2013, le fonds de dotation Explore soutient des projets d'explorateurs. Financé par la société commerciale Kairos et divers mécènes, il apporte un soutien pratique, juridique et de communication. Accueillis gratuitement, les explorateurs sélectionnés profitent des ateliers de Kairos et de locaux dans lesquels monter leur projet. Parmi les projets accueillis, on peut citer Nomades des Mer pour la promotion des low-tech et de solutions sobres en énergie, Under The Pole ou Plastic Odyssey pour la préservation de l'environnement et la gestion des déchets plastiques.

Atelier de Kairos à Concarneau

Ce lieu collaboratif et l'émulation ambiante a évidemment intéressé au-delà des explorateurs. Pour accueillir des entreprises innovantes, Kairos a ainsi créé sa pépinière d'entreprise. On peut citer parmi celles accueillies dans le nautisme Ino-Rope ou Epoh qui volent désormais de leurs propres ailes ou AIM45 en cours de développement.

Les explorations touchent le grand public, mais pour aller au-delà, Kairos s'intéresse également aux écoles. Une convention avec le rectorat de Rennes lui permet de former des professeurs et créer des outils pédagogiques pour sensibiliser les jeunes aux problématiques environnementales.

Quand on lui demande s'il est trop tard pour sauver la planète, Emmanuel Poisson-Quinton, responsable du développement d'Explore répond :"Oui, mais on n'est pas des ados. On ne peut pas dire il est trop tard, tant pis, on ne fait rien !" Le panel des projets d'Explore et Kairos en est une belle illustration.

Plus d'articles sur les chaînes :

Finistère
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...