Trappe de survie : Goiot explique le rappel de produits à bord de catamarans

Trappe de survie sur un catamaran Lagoon 400

Les principaux constructeurs de catamarans ont lancé une campagne de rappel liée aux trappes de survie Goiot. Jacques Leblais, dirigeant du fournisseur d'accastillage, nous explique les raisons de cette démarche et l'engagement de l'équipementier auprès des chantiers de multicoques.

Trappes de survie : Rappel des principaux constructeurs de multicoques

Les 4 plus importants constructeurs de catamarans français et européens, Lagoon, Fountaine-Pajot, Bali et Nautitech ont publié un communiqué de presse lapidaire informant du rappel de trappes de survie de marque Goiot sur leurs bateaux et invitant les propriétaires à se rapprocher des chantiers. BoatIndustry a contacté le fabricant français d'accastillage, pour en savoir plus sur cet incident touchant un élément de sécurité essentiel à bord des multicoques, les dispositions mises en place et les conséquences pour l'entreprise.

Des défauts d'adhérence sur 2 modèles de trappes de survie

"La campagne de rappel concerne 2 modèles de trappes de survie parmi notre gamme : les trappes fixes T44 avec un cadre aluminium et un verre trempé et les trappes Cristal 4942 ouvrantes avec une glace en PMMA et un cadre aluminium. Des difficultés d'adhérence pouvant entraîner la perte de la glace ont été constatées. Il n'y a pas de risques avec les autres modèles fixes SurvivAL ou Cristal rondes et tôlées. Les produits concernés sont ceux produits entre août 2014 et décembre 2018 pour les T44 et août 2014 et juillet 2018 pour les Cristal" précise Jacques Leblais, PDG de Goiot Systems.

Des solutions techniques pour les nouvelles trappes de survie

Les premiers cas de problèmes isolés sur les trappes de survie Goiot ont été identifiés au début de l'année 2018. Après en avoir constaté d'autres, le fabricant a modifié ses produits en ajoutant une fixation mécanique supplémentaire, s'ajoutant au collage. "Il y avait un problème de qualité du joint d'adhérence de notre fournisseur TREMCO. Les essais en laboratoire se poursuivent et la cause n'est pas encore connue" explique Jacques Leblais. "Pour la campagne de rappel, nous proposons au client le remplacement par un nouvel ouvrant."

Un enjeu industriel et commercial pour Goiot Systems

Goiot est le principal fournisseur de trappes de survie sur le marché du multicoque. Ce rappel est donc important pour l'accastilleur français, tant au point de vue industriel que commercial, dans un marché du catamaran dynamique. "Les premières livraisons de remplacement ont débuté. Cela représente plusieurs mois de production. Le nombre se compte en milliers" indique Jacques Leblais. "Nous travaillons depuis le début en transparence avec le client. Il est important de conserver cette confiance que l'on met des années à construire. C'est pour cela que nous allons au-delà de la garantie de 2 ans sur ces produits et remontons jusqu'à la date à laquelle nous avons repris la société Goiot en liquidation en 2014."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...