Hy-Generation, le propulseur électrique français poursuit ses développements


Hy-Generation développe un propulseur électrique pour bateaux à pas auto-ajustable. Après plusieurs années de développement technique, l'entreprise réalise ses premières livraisons en pré-série avant de préparer l'étape industriel. Rémi Champeaux, son fondateur, nous en dit plus.

Les 1ers propulseurs RIM6 en attente de test définitif

Rémi Champeaux travaille avec sa société Hy-Génération au développement d'un nouveau type de propulseur électrique pour les bateaux de plaisance et les navires de travail. Il s'appuie sur une technologie brevetée de pâle à pas auto-ajusté et un moteur à aimant permanent, visant à optimiser la consommation électrique, comme il l'expliquait à BoatIndustry en 2018. Après 2 ans de développement, Hy-Generation devait livrer ses 1ers propulseurs baptisés RIM6, vendus en pré-série, en avril 2020. "On est un peu bloqué par le confinement pour réaliser les derniers essais en mer mais les 3 propulseurs en pré-série vendus vont être testés dès que possible pour une livraison à suivre" précise Rémi Champeaux.

Modèle de pré-série du propulseur RIM6 d'Hy-Génération

Des plaisanciers enthousiastes

Avec sa technologie particulièrement adaptée aux bateaux lents à fort déplacement, Hy-Generation pensait démarrer plus vite dans les bateaux professionnels, mais son innovation a d'abord séduit des plaisanciers. "Les clients des pré-séries sont en fait des particuliers propriétaires de bateaux de plaisance à fort déplacement ou avec des problèmes de manœuvrabilité. On fait ainsi un refit sur un trimaran de grande taille qui a du mal à quitter son ponton avec une place étroite, ainsi que sur des voiliers à quille longue, difficiles à manœuvrer à petite vitesse. Ce type de clientèle nous a obligé à développer un produit fini avec tous les périphériques de direction, la gestion des batteries,etc... ce qui n'était pas nécessairement le projet initial où nous pensions travailler avec des professionnels. Cela nous a demandé plus de temps" explique Rémi Champeaux.

1ers essais du propulseur

Préparer l'industrialisation des propulseurs électriques

Tandis que les 2 ans d'essai et les pré-série ont permis de lever les problèmes techniques, Hy-Generation souhaite préparer la prochaine étape de son développement. La fabrication et l'assemblage sont aujourd'hui entièrement réalisés en interne à Vannes. Seul l'aspect lié à l'électronique de puissance fait appel à des ressources extérieures. "La prochaine étape après la livraison des pré-séries est de réaliser une nouvelle levée de fonds. Il s'agit de trouver un partenaire industriel pour le lancement de la série" résume Rémi Champeaux.

Alors que la crise sanitaire met à mal de petites entreprises en cours de lancement comme Hy-Génération, pas toujours éligibles aux soutiens de l'Etat, espérons que cette innovation trouve le soutien nécessaire.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...