Négociation de reprise pour éviter la faillite des superyachts Perini Navi

Le Maltese Falcon construit par Perini Navi

Le constructeur de grands voiliers italiens Perini Navi pourrait rejoindre le groupe Sanlorenzo, spécialiste de la grande plaisance à moteur. Les négociations donneraient naissance à un acteur majeur dans l'industrie transalpine des yachts de luxe.

Sanlorenzo au secours de Perin Navi en difficulté

Le constructeur de voiliers italiens Perini Navi SpA, fondé en 1983 par Fabio Perini, connaît d'importantes difficultés financières. Notamment connu pour la construction du Maltese Falcon, le chantier naval basé en Toscane et en Ligurie est aujourd'hui contrôlé par la société Fenix Srl, propriété de la famille Tabacchi. Face à des rumeurs de mise en faillite, l'annonce a été faite de l'ouverture de négociations avec le groupe Sanlorenzo, autre acteur réputé du nautisme italien. Ce dernier indique avoir obtenu une période d'exclusivité pour l'analyse d'une possible transaction en vue de devenir l'actionnaire majoritaire de Perini Navi.

Complémentarité entre les superyachts à voile et à moteur

Implantées dans le même berceau italien de la grande plaisance entre La Spezia et Viareggio, les deux entreprises pourraient bénéficier de synergies intéressantes, tant en terme commercial qu'industriel. L'ajout de la marque Perini Navi au catalogue de Sanlorenzo poursuivrait la politique de développement et d'élargissement de l'offre du groupe après l'acquisition des bateaux à moteurs Bluegame en 2019

Sanlorenzo se structure actuellement autour de 3 gammes

  • La division Yacht : bateaux à moteurs en composite de 24 à 38 mètres
  • La division Superyacht : navires en aluminium et acier de 40 à 68 mètres
  • La division Bluegame : bateaux sportifs de 13 à 22 mètres

En 2019, le groupe employait 500 personnes pour une chiffre d'affaires de 546 M€ et un bénéfice de 27 M€. Il avait ouvert son capital avec succès en 2019.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...