Alliance japonaise pour l'hydrogène dans les bateaux de plaisance

Yanmar et Toyota s'associent pour un bateau à hydrogène

Yanmar et Toyota ont signé un accord pour un futur bateau de plaisance doté d'une pile à combustible hydrogène. Un transfert de technologie qui doit rapidement se traduire sur l'eau.

Yanmar et Toyota s'associent pour la plaisance hydrogène

Les deux entreprises japonaises Yanmar et Toyota ont signé un partenariat technique pour le développement de la propulsion hydrogène dans le monde maritime et la plaisance. Le protocole d'accord prévoit la mise à disposition à Yanmar par Toyota de la technologie de pile à combustible qu'il a conçu pour le domaine automobile. Elle comprend notamment les réservoirs d'hydrogène à haute pression MIRAI imaginés par les ingénieurs de la firme japonaise. Il s'agit du 2ème accord de Toyota dans le domaine après celui passé avec Energy Observer début 2020.

Application sur une vedette à moteur dès l'exercice 2020

L'opération se situe dans la ligne des recherches de Yanmar pour la transition écologique. L'entreprise a déjà travaillé sur l'impact environnemental de ses moteurs marins avec sa technologie "dual-fuel" acceptant le GNL et le diesel, ou à travers des collaborations avec Transfluid pour des moteurs hybrides parallèles. Grâce à l'accord avec Toyota, le constructeur japonais souhaite gagner du temps pour proposer rapidement un bateau de plaisance hydrogène. Un démonstrateur sur la base d'un modèle de la marque (NDLR : non distribuée en Europe), est annoncé pour la fin de l'exercice fiscal 2020. Alors que le stockage de l'hydrogène est l'un des freins majeur à cette technologie, en raison des problématiques de sécurité et de masse des équipements comme les réservoirs sous pression, l'utilisation d'un système éprouvé dans l'automobile devrait permettre à Yanmar d'offrir une solution plus rapidement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...